Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Emirats Arabes Unis : Le pays des Maîtres verriers

,

Publié le

Sommaire du dossier

Un bout de désert dans un pays du golfe Persique croulant sous les dollars de l’or noir. Ce n’est pas le lieu le plus probable pour fabriquer des bouteilles de vin et spiritueux. C’est pourtant le choix de Saverglass en plantant une usine à Ras al-Khaimah, aux Émirats arabes unis. Situé à 80 km au nord de Dubai, il est l’un des moins riches des sept émirats du pays, car dépourvu de pétrole. Il compense ce handicap par une stratégie probusiness : exonération d’impôts ou création d’une zone franche là où est installé Saverglass, qui a dû passer par un associé local. Pour ce groupe, dont le site principal est à Feuquières (Oise), la raison de ce choix est simple : "Nous avons fait un tour du monde pour trouver une zone compétitive où l’énergie n’est pas chère, la main-d’œuvre est à un prix raisonnable", lançait son PDG Loïc Quentin de Gromard, lors de l’inauguration en avril 2012 devant l’émir Saoud ben Saqr Al Qassimi.

Retrouvez le reste de notre grand dossier "Les nouvelles usines du Monde"

Le site se compose d’un four et de quatre lignes automatisées. Particularité, il jouxte le site d’un autre verrier français Arc International, en difficulté financière, qui avait implanté une usine d’art de la table pour servir le Moyen-Orient, l’Afrique ou l’Inde un an plus tôt. Pour Saverglass, cette usine des sables, qui doit produire 90 000 tonnes de verre par an, soit 150 millions de cols, rayonne sur les marchés viticoles d’Afrique du Sud et d’Australie desservis via Jebel Ali, le port de Dubai. L’investissement de 75 millions d’euros sur 11 ha s’est accompagné par l’embauche de 180 salariés indiens et sri-lankais. Pourtant, Loïc Quentin de Gromard assure ne pas délocaliser la production de Feuquières ou d’Arques. "À Ras al-Khaimah, nous produisons des bouteilles de vin standards premium pour permettre aux autres usines de se consacrer au segment haut de gamme." Ce projet traduit une tendance forte aux Émirats arabes unis : la volonté d’exister sur la carte de l’industrie et plus seulement celle du pétrole, de la finance ou de l’immobilier. Même le richissime Abu Dhabi vient de miser 7 milliards de dollars dans l’aménagement de Kizad, une mégazone industrielle à côté de son nouveau port Khalifa.

P.-O. R., avec T. L.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus