Emirates signe la commande de 36 nouveaux A380 qui sauve le programme d'Airbus

Le client-phare vient finalement de donner son accord pour l'acquisition de 20 A380 et 16 en option. Une commande qui devrait sauver le programme voué à une mort certaine en cas d'absence de nouvelles ventes.

Partager
Emirates signe la commande de 36 nouveaux A380 qui sauve le programme d'Airbus

Une commande providentielle ? Jeudi 18 janvier, la compagnie Emirates vient de signer un protocole d'accord (MoU) avec Airbus pour acquérir jusqu'à 36 A380 supplémentaires. Le contrat, d'une valeur de 16 milliards de dollars au prix catalogue d'Airbus, porte en particulier sur 20 avions super jumbo et une option pour 16 A380 de plus, précise l'avionneur européen dans un communiqué. La livraison de ces appareils devrait débuter courant 2020.

"Nous n'avons pas caché le fait que l'A380 a été un succès pour Emirates. Nos clients l'adorent, et nous avons été en mesure de le déployer pour différentes destinations au sein de notre réseau, ce qui nous donne une flexibilité en termes de gamme et de mix de passagers", a déclaré le Cheik Ahmed bin Saïd Al Maktoum, le président d'Emirates Airlines cité dans le communiqué. En précisant que certains de ces nouveaux A380 viendront remplacer des appareils plus anciens de la flotte, conscient que cette commande devrait apporter de la stabilité à la ligne de production de l'A380. "Cette nouvelle commande souligne l'engagement d'Airbus à produire l'A380 au moins pour dix ans et je suis personnellement convaincu que plus de commandes suivront l'exemple d'Emirates", a quant à lui affirmé le directeur commercial sur le départ d'Airbus, John Leahy.

Garantie de production d'Airbus

Et pour cause. Quelques jours plus tôt, lundi 15 janvier, à l’occasion de la présentation des résultats commerciaux de l’avionneur, John Leahy n’avait pas caché la possibilité d’arrêter le programme A380, si les négociations en cours avec son client phare, Emirates, n’aboutissaient pas. Et la production de passer à six appareils par an à l’horizon 2020, contre 28 en 2016, 15 en 2017 et 12 en 2018. Il semblerait donc qu'Airbus ait apporté les garanties attendues par la compagnie émirati, afin de décrocher ce nouveau contrat. En effet, Dubaï voulait être sûr que l'avionneur poursuivrait bien la production de son gros porteur pendant encore 10 ans au moins avant de placer une nouvelle commande.

Emirates croit cependant fermement en l'A380 dont elle est de très loin le premier client avec un peu plus de 100 commandes sur les 142 engrangées au total par le très gros porteur. Les discussions entre Airbus et Emirates concernant une nouvelle commande de 36 A380 pour 16 milliards de dollars (13,4 milliards d'euros) avaient d'abord échoué au salon aéronautique de Dubaï en novembre dernier, avant de connaître une issue favorable. A ce jour, 222 A380 ont été livrés à 13 compagnies aériennes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS