Emirates et Etihad demandent au personnel navigant de prendre des congés sans solde

DUBAI (Reuters) - Les compagnies aériennes du Golfe Emirates et Etihad Airways vont demander à leur personnel navigant de prendre des congés sans solde afin de tenter de contenir l'impact de la pandémie de COVID-19, montrent des notes internes que Reuters a pu consulter.
Partager
Emirates et Etihad demandent au personnel navigant de prendre des congés sans solde
Etihad Airways va demander à son personnel navigant de prendre jusqu'à six mois de congé sans solde à partir de septembre pour tenter de contenir l'impact de la pandémie de COVID-19, montre une note interne que Reuters a pu consulter. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

Le secteur du transport aérien est l'un des plus touchés par la pandémie et les compagnies estiment qu'il faudra plusieurs années avant que l'activité ne retrouve ses niveaux d'avant la crise.

Dans une note interne, Emirates a informé son personnel naviguant de la possibilité de prendre un congé sans solde d'un à trois mois, du 1er septembre au 30 novembre, selon les besoins en personnel de la compagnie.

Emirates, qui a déjà demandé en juillet à ses pilotes et son personnel de bord de prendre quatre mois de congé sans solde, a de nouveau procédé à des licenciements la semaine dernière, selon deux sources, après une première vague de départs le mois dernier.

Une porte-parole de la compagnie aérienne a confirmé qu'un congé sans solde avait été proposé mais a refusé de dire combien d'employés l'avaient accepté. Elle n'a pas abordé la question des licenciements.

De son côté, Etihad a indiqué dans une note interne avoir à disposition plus de personnel de cabine que nécessaire, dont beaucoup ne sont pas inscrits sur des vols, et elle estime que cette situation n'est pas viable pour l'entreprise.

Le personnel navigant peut prendre entre 10 jours et six mois de congé sans solde à partir du 16 septembre, indique la note.

La compagnie aérienne d'Abou Dhabi, qui déjà demandé à son équipage de prendre des congés sans solde en mars, n'a pour le moment pas répondu à une demande de commentaires adressée par courriel.

Etihad, qui a perdu 758 millions de dollars (environ 640 millions d'euros) au premier semestre, était déjà en cours de restructuration avant la pandémie et a supprimé des milliers d'emplois cette année, ont indiqué des sources à Reuters.

Les deux compagnies ont progressivement recommencé à transporter des passagers depuis le mois de juin après avoir cloué leurs avions au sol en mars.

(Aziz El Yaakoubi et Alexander Cornwell; Version française Kate Entringer, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Technicien de maintenance multi-technique F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 26/05/2023 - CDI - Orly

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - OFFICE DE L'EAU REUNION

Etude des leviers d'action pour une transition agroécologique - cas des captages prioritaires de La Réunion.

DATE DE REPONSE 06/07/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS