Émergents et solutions, Alstom réaffirme ses priorités stratégiques pour 2020

L’ex-champion français de l’énergie et du rail recentré sur le ferroviaire réaffirme ses priorités stratégiques pour 2020 : accentuer sa présence dans les pays émergents et renforcer la part des systèmes et services dans son chiffre d’affaires.

Partager

Pas de révélation mais une confirmation. Celle d’une stratégie tournée vers les pays émergents et la réduction de la part du matériel roulant dans l’activité du groupe. Alstom, désormais réduit au ferroviaire, a présenté sa stratégie 2020 aux investisseurs et analystes financiers le 30 mars.

L’ambition du groupe est de "connaître une croissance organique de 5 % par an" d’ici à 2020, précise un communiqué du groupe. "La marge d’exploitation ajustée [grosso modo la marge d’exploitation avant intérêts et impôts, ndlr] devrait atteindre environ 7 % en 2020 tirée par le volume, le mix produit et les impacts des actions d'excellence opérationnelle."

Alstom affirme notamment qu’il devrait réaliser 250 millions d'euros par an d’économies en termes d’achats. Le groupe compte dessus pour faire grimper sa marge, aujourd’hui autour de 5%, mais aussi pour contrer la compétition mondiale qui tire les prix vers le bas.

Pour croître plus vite que le marché (en croissance de 2,8% par an selon l’Union internationale des chemins de fer), Alstom mise sur un renforcement à l’international, - pays émergents en tête -, qui "va engendrer 300 millions d’investissements supplémentaires au cours des trois prochaines années", précise le communiqué.

Repli en France

En France, en revanche, l’heure est au repli. "Nous connaissons effectivement des incertitudes sur les plans de charge, incertitudes qui diffèrent selon les sites et le type de produit. Nous travaillons aujourd'hui à adapter progressivement nos sites à leur charge", a expliqué, au quotidien Les Echos, Henri Poupart-Lafarge, le PDG d’Alstom.

Autre axe majeur de la stratégie du groupe réaffirmé ce 30 mars : Alstom veut moins dépendre de la vente pure de matériel roulant, l’activité la plus exposée à la concurrence des nouveaux acteurs du marché international. Les petits acteurs spécialisés comme Stadler et, surtout, le géant chinois CRRC, fusion de CSR et CNR. Alstom veut porter à 60% la part de son chiffre d’affaires tirée de la signalisation, des systèmes et des services.

Manuel Moragues

0 Commentaire

Émergents et solutions, Alstom réaffirme ses priorités stratégiques pour 2020

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS