Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

EMC accélère sa diversification

Publié le

Le numéro 3 mondial du stockage achète l'américain Legato afin de se renforcer dans le logiciel.

Les entreprises citées





Coup de théâtre sur le marché du stockage. Le 8 juillet, l'équipementier EMC a annoncé l'acquisition de l'éditeur de logiciels de stockage Legato pour un montant de 1,3 milliard de dollars. Cette opération constitue le plus gros achat réalisé par EMC. « L'objectif numéro un de l'acquisition est de compléter l'offre d'EMC en matière de logiciels afin d'augmenter nos ventes dans ce domaine », explique Hani Roumieh, directeur marketing Europe d'EMC. Avec en 2002 un chiffre d'affaires de 262 millions de dollars, Legato est le deuxième éditeur indépendant de logiciels de stockage derrière Veritas.



Grâce à cette opération, EMC récupère les outils de sauvegarde et de reprise après incident de l'éditeur, un marché sur lequel Legato est numéro 3 mondial derrière Veritas et IBM. EMC s'offre également une offre solide sur le marché des logiciels de gestion du cycle de vie des informations, sur lequel il vient de faire son entrée. « Aujourd'hui, les logiciels représentent 24 % de notre chiffre d'affaires. Avec cet achat, ce chiffre passe mécaniquement à 26 %. Nous souhaitons atteindre 30 % à la fin 2004 », explique Hani Roumieh.



Pour EMC, réussir cette diversification s'avère vital. Champion de la croissance dans les années 90, la société a été durement frappée par la crise de la high-tech. Ces trois dernières années, son chiffre d'affaires a chuté de 40 % pour tomber à 5,4 milliards de dollars (voir ci-contre). Entre-temps, le groupe a affiché de lourdes pertes et annoncé trois dégraissages successifs.



Pour compenser ce déclin, le logiciel fait figure de point clé. Cette activité est en effet plus rentable que le matériel. « Aujourd'hui, notre profitabilité est directement liée à la part du logiciel dans notre chiffre d'affaires », reconnaît Hani Roumieh. Qui plus est, le logiciel permet de fidéliser les clients. « Si une entreprise achète seulement du matériel, elle peut changer de fournisseur quand elle le souhaite. Le logiciel pérennise la relation client-fournisseur », indique le dirigeant.







A la recherche de relais de croissance



Or jusqu'à présent, EMC a eu un succès mitigé dans ce domaine. Après d'importants investissements en recherche et développement (500 millions de dollars en 2002) et une dizaine de petites acquisitions, les logiciels ouverts (c'est-à-dire fonctionnant avec les matériels de différents fournisseurs) ne représentent que 8 % des ventes d'EMC. Grâce à l'achat de Legato, cette part passe mécaniquement à 10 %.



Avec Legato, EMC va aussi diversifier sa palette de clients. En effet, l'éditeur est essentiellement présent dans les grosses PME-PMI alors qu'EMC cible surtout les entreprises de plus de 1 000 employés. Pour EMC, la chose tombe à pic. Toujours à la recherche de relais de croissance, le groupe a conçu ces dernières années une offre de milieu de gamme pour conquérir le marché des entreprises de 400 à 1 000 salariés aujourd'hui dominé par HP et IBM. Avec les 31 000 clients de Legato, EMC va pouvoir accélérer le processus.







Une structure à part entière



Reste que pour conserver ces clients, EMC devra réussir à rassurer les partenaires de Legato. Aujourd'hui, l'éditeur travaille principalement en indirect (90 % de ses ventes), c'est-à-dire en partenariat avec des fabricants de matériels de stockage concurrents d'EMC (HP, IBM ou Sun). Conscient du problème, EMC a décidé de faire de Legato une division autonome qui sera dirigée par David Wright, l'actuel P-DG de Legato. Mais il sera difficile d'éviter que la plupart des constructeurs, jusqu'ici partenaires de Legato, ne se tournent vers Veritas. Aujourd'hui, Veritas reste en effet le dernier grand acteur du logiciel de stockage, qui ne soit pas présent dans le matériel. A terme, il pourrait bien bénéficier du rachat de Legato.






 




 





Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle