Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Embraer prévoit une augmentation des livraisons à partir de 2011

Publié le

VILLEPINTE, Seine-Saint-Denis (Reuters) - Embraer estime que le redressement du transport aérien et de l'aéronautique civile est plus soutenu que prévu et prévoit une augmentation des livraisons de ses avions commerciaux à partir de 2011.

Les entreprises citées

Le troisième constructeur aéronautique mondial, spécialiste des avions d'affaires et des appareils régionaux, a néanmoins souligné mercredi que les aides publiques dont bénéficiaient certaines entreprises impliquées dans des programmes aéronautiques, notamment en Chine, constituaient un motif d'inquiétude.

"Où en sommes-nous dans l'industrie? Dieu soit loué, nous sommes en train de sortir de la crise et la demande est meilleure que prévu", a déclaré Luiz Sergio Chiessi, vice-président Market Intelligence, au cours d'une conférence de presse organisée en marge du salon Eurosatory de l'armement terrestre.

"Bien sûr, l'efficacité et la réduction des coûts demeurera la priorité numéro un à l'agenda de tous les directeurs de compagnies aériennes", a-t-il ajouté.

Le groupe a remis 243 avions commerciaux à leurs propriétaires en 2009 et prévoit de livrer 227 appareils cette année.

"L'exercice 2009 aura été difficile, nous sommes dans une industrie cyclique sur des périodes longues. Aussi nous allons véritablement nous redresser à partir de 2011 et 2012", a expliqué Luiz Sergio Chiessi.

Il prédit que la production retrouvera ses niveaux d'avant crise en 2012.

Le constructeur américain Boeing a annoncé mardi l'augmentation des cadences de production de ses avions monocouloirs 737 début 2012. De son côté, l'européen Airbus relèvera celles des avions de la famille A320 à partir de décembre.

Luiz Sergio Chiessi a également fait valoir que les équipes d'Embraer s'inquiétaient des aides octroyées en Chine, au Japon et en Russie aux sociétés participant à des programmes aéronautiques.

"Nous sommes préoccupés car les entreprises chinoises appartiennent toutes à l'Etat. Les entreprises japonaises ont un soutien du gouvernement. En Russie, le constructeur OAK est public", a-t-il mis en avant.

"Ces entreprises reçoivent un soutien public. Nous sommes inquiets car cela ne permet pas une compétition franche, ces sociétés sont en mesure de proposer des appareils à moindre coût."

Boeing et Airbus s'accusent également depuis plusieurs années de bénéficier de subventions indues et ont porté leur différend devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Interrogé sur la possibilité pour Embraer de nouer un partenariat industriel avec EADS, la maison mère d'Airbus, Luiz Sergio Chiessi a confirmé qu'aucune discussion n'avait lieu actuellement. Des médias ont rapporté ces dernières semaines que les deux sociétés souhaitaient collaborer.

Matthias Blamont, Tim Hepher, édité par Dominique Rodriguez

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle