Embraer lance en grande pompe sa nouvelle gamme E-Jets

Le constructeur brésilien Embraer a lancé en grande pompe lundi sa nouvelle génération de jets régionaux baptisée E2 avec 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats provenant de plusieurs compagnies de lancement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Embraer lance en grande pompe sa nouvelle gamme E-Jets

Le constructeur aéronautique brésilien Embraer lance ce lundi au salon aéronautique du Bourget de nouvelles versions de ses principaux modèles commerciaux à la capacité accrue et plus économes en carburant, repartant à l'offensive sur un segment que convoite aussi le canadien Bombardier avec son CSeries.

Embraer a ajouté trois rangées de sièges à son plus gros modèle, l'E-195, et une rangée à l'E-175. La deuxième génération de la gamme E-Jets, les E2, n'inclura pas le plus petit modèle actuel, l'E-170.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'E-190, meilleure vente de la gamme, sera le premier modèle de la nouvelle génération livré avec des équipements électroniques modernisés et de nouveaux réacteurs Pratt & Whitney.

Les nouveaux modèles pourraient permettre à Embraer de conserver sa place, récemment acquise, de numéro un du segment des avions de 70 à 120 sièges, sur lequel s'est lancé le japonais Mitsubishi Regional Jet.

Bombardier, concurrent de longue date du brésilien sur le marché des petits avions régionaux, veut positionner son CSeries, d'une capacité de 110 à 130 sièges, sur le bas du segment des monocouloirs, mais il n'a enregistré à ce jour que 177 commandes fermes.

La nouvelle version du plus gros modèle d'Embraer, l'E-195, devrait offrir 118 sièges dans sa version deux classes, une capacité correspondant au milieu de la fourchette de celle du CSeries.

Premières commandes

Dès le premier jour, Embraer a annoncé avoir enregistré 100 commandes fermes et 215 intentions d'achats pour sa nouvelle génération de jets régionaux.

La compagnie américaine de transport régional SkyWest a notamment signé pour 100 E175-2 (78 sièges) avec l'intention d'en acquérir cent autres, un contrat dont le montant total atteint 9,36 milliards de dollars au prix catalogue (7 milliards d'euros), a précisé le constructeur brésilien dans un communiqué.

La société américaine de location d'avions ILFC a quant à elle signé un protocole d'achat pour 25 E190-E2 (108 sièges) et 25 E195-E2 (jusqu'à 144 sièges), assorti d'une option pour 50 autres avions. Enfin, diverses compagnies d'Afrique, d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Sud, mais dont les noms n'ont pas été dévoilées, ont manifesté leur intention d'acheter 65 de ces nouveaux jets E2.

Aucun prix catalogue n'était disponible dans l'immédiat pour donner des détails chiffrés de ces contrats.

Avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS