Embarquez à bord d’un bus à hydrogène

Silencieux et écologiques, les bus à hydrogène veulent faire de l’ombre à leurs comparses tout électrique. Reste à relever deux défis principaux : celui du coût, encore prohibitif, et du poids. Nous avons eu l’occasion d’essayer l’un de ces véhicules futuristes.

Partager
Embarquez à bord d’un bus à hydrogène
Le bus Hymove sur le site de production d'hydrogène d'Air Products à Rotterdam.

Si ce n’étaient les quelques cahots de la route, on pourrait se croire à bord d’un métro automatique. En tant que passager d’un bus à hydrogène, les seuls bruits perceptibles sont un léger vrombissement, en provenance des deux roues motrices électriques, et les quelques avertissements sonores envoyés à l'attention des piétons et des véhicules voisins.

Il y a quelques jours, l’américain Air Products nous a donné l’occasion de tester l'un des véhicules prototypes de l’expérimentation Hymove, côté passager. Menée dans la province de Gueldre, en Hollande, elle a pour but de démocratiser l’usage de l’hydrogène dans le secteur des transports. Deux bus effectuent ainsi des navettes régulières dans la ville d'Arnhem, entre deux approvisionnements à une station d’hydrogène.

Dépourvu de moteur à combustion, le bus Hymove est propulsé par ses roues électriques. Electricité qui provient elle-même de la conversion de l’hydrogène par la pile à combustible installée à l’arrière du véhicule. Les différents aménagements, et notamment le réservoir du gaz comprimé aménagé sur le toit, font du bus à hydrogène un véhicule plus lourd que les bus conventionnels : celui-ci pèse 12 tonnes, contre environ 10 tonnes pour le même modèle motorisé.

Avec un plein d’hydrogène, le bus Hymove peut parcourir plus de 200 kilomètres, la pile à combustible ne consommant que 5 kilogrammes au cent kilomètres.

Le principal frein à l’essor de ces véhicules futuristes ne vient toutefois pas du poids, mais du coût de la technologie : si la conversion du premier bus a coûté 100 000 euros, la seule station de distribution d’Arnhem a demandé, elle, 900 000 euros d'investissement. Un prix qui pourrait décroître avec le déploiement de nouvelles flottes à hydrogène.

Ludovic Fery

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS