EMANUEL LANG S'ADAPTE A LA DEMANDE

Partager

EMANUEL LANG S'ADAPTE A LA DEMANDE



S'il est un défi que doit relever le textile, c'est bien celui de la flexibilité. Et là, pas question de tailler dans les dépenses ! L'entreprise alsacienne Emanuel Lang aura tout à la fois développé la GPAO, pour suivre au mieux le flux de matière, et investi 14 millions de francs sur trois ans pour moderniser l'outil de production, réduire le cycle de fabrication et travailler en flux tendu. Schaeffer, en reprenant l'entreprise en 1990, avait, il est vrai, hérité d'une situation exceptionnelle. " Nous avons conservés l'ensemble des salariés ", rappelle Gérard Plutta, le directeur général d'Emanuel Lang. La solution: des accords annuels de modulation, afin de faire face aux fluctuations d'activités de saison en saison. Les salariés travaillent deux à trois jours par semaine en période creuse, en étant payés à 100 %. Les journées non travaillées sont récupérées lors des périodes d'intense activité, sans compensation de salaire.



USINE NOUVELLE - N°2446 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS