Émancipé du pétrole, le gaz confiant dans son avenir

Malgré un marché complexe, les participants au Congrès du gaz, qui se tient les 19 et 20 septembre à Paris, devraient avoir le sourire. Le gaz commence à s’imposer comme un allié de la transition énergétique.

Partager
Émancipé du pétrole, le gaz confiant dans son avenir

La croissance s’annonce chaotique. Le scénario de la demande gazière en France à l’horizon 2030, établi conjointement - et pour la première fois - par les membres de l’Agence française du gaz fin 2016, est optimiste. Si la demande du résidentiel devrait baisser de 1,1% par an, celle du tertiaire de 0,7% et celle du secteur industriel de 0,15% par an jusqu’en 2030, la demande des centrales électriques et de cogénération devrait tirer le marché. Sans parler de la mobilité terrestre, avec l’adaptation progressive du gaz naturel véhicule (GNV) et le boom annoncé du gaz naturel liquide (GNL) pour le transport routier et depuis peu maritime et fluvial. "Il se passe là des choses formidables. Il y a deux ans cela n’existait pas", remarque Jérôme Ferrier président de l’association française du gaz.

Au niveau mondial, dans son rapport 2017, l’Agence d’information américaine sur l’énergie (EIA) prévoit une croissance de 1,4% par an de la consommation de gaz jusqu’en 2040, devançant le charbon et surtout le pétrole. Un signe que le gaz est enfin reconnu comme un allié, et non plus un ennemi, de la transition énergétique ? Jérôme Ferrier n’ira pas jusque-là. Pour autant, à la veille de l’ouverture du congrès du Gaz, qui se tient les 19 et 20 septembre à Paris, il affiche sa conviction.

Changement d'état d'esprit en 2016

"Jusqu’en 2015, le gaz était le grand oublié de la transition énergétique. On était traité comme les autres énergies fossiles, donc assez mal. Même à la COP21, on n’a pas été entendu. Mais en 2016, on a assisté à un changement d’état d’esprit partout sur la planète vis-à-vis du gaz. En Chine, aux Etats-Unis avec les gaz de schiste et en France où le gaz est enfin dissocié du pétrole", explique Jérôme Ferrier. Au G20 en 2016 à Hangzhou (Chine), les pays participants auraient même inscrit dans leur communication commune : "Nous pays du G20 coopérons avec l’industrie gazière la moins émettrice des énergies fossiles", relate le président de l’AGF.

Mais cette reconnaissance du gaz comme vecteur possible de la transition énergétique n’est pas le seul sujet de satisfaction de la filière. En effet, sur les 10 propositions que la filière avaient formulé aux candidats à la présidence de la République, "quatre ont été reprises dans le plan climat", se félicite Jérôme Ferrier. Alors pas question de mettre sous le tapis les sujets qui fâchent, comme les émissions de méthane par l’industrie (10 % à 20%) et l’agriculture, la nouvelle réglementation sur le stockage du gaz ou les problèmes de financement des installations de méthanisation… Mais à priori, pas de quoi gâcher la fête.

0 Commentaire

Émancipé du pétrole, le gaz confiant dans son avenir

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Analyses de gaz

Chromatographie en phase gazeuse - GC-2014

SHIMADZU

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS