Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Elon Musk montre l'exemple : le patron de Tesla renonce à son salaire

Cécile Maillard , , , ,

Publié le

Les Etats-Unis connaissent à leur tour le débat sur la rémunération des patrons et les inégalités salariales. Dans ce contexte, ceux qui sont peu payés le font savoir...

Elon Musk montre l'exemple : le patron de Tesla renonce à son salaire © Tesla - Capture vidéo YouTube

Elon Musk, médiatique patron de Tesla, constructeur de luxueuses voitures électriques, touche un SMIC californien, dévoilent des documents boursiers. Mais le milliardaire de 43 ans, qui a fait fortune avec la plateforme de paiement Paypal, a renoncé, pour 2015, au salaire annuel de 37440 dollars auquel il a droit, pas plus qu’il n’a perçu celui de 2014. Il faut dire qu’il n’en a pas vraiment besoin, et qu’il détient 26,7% des parts de Tesla, valorisées 7,6 milliards de dollars le 22 avril.

La rémunération des autres dirigeants de l’entreprise se compte, elle, en millions de dollars, en raison notamment des stock-options qu’ils perçoivent. Tesla n’a toujours pas dégagé de bénéfice, et a perdu, l’an dernier, 294 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards. Elon Musk est aussi présent dans l’industrie spatiale privée avec SpaceX.

Les inégalités salariales agitent la société américaine

En 2014, la rémunération médiane des chefs d’entreprise a augmenté de 14% aux Etats-Unis, soulevant une polémique sur les revenus des patrons et, plus généralement, sur les inégalités salariales. C’est ce débat qui a inspiré Dan Price. Ce jeune patron d’une start-up de Seattle, Gravity Payments, a anoncé à ses 120 salariés qu’il divisait son propre salaire par quatorze, pour que tous, lui compris, touchent le même revenu de 70000 dollars annuels. Alors qu’il gagnait un million de dollars jusque-là... Fort opportunément, la scène a été filmée, et les applaudissements des salariés sont désormais sur You Tube... Selon le New York Times, l’entreprise a immédiatement vu le nombre de ses clients augmenter !

Le 15 avril, à New York, des milliers de manifestants ont réclamé un salaire minimum à 15 dollars de l’heure, et les protestations de ce type se multiplient dans tout le pays. Des géants comme Wal-Mart et McDonald’s ont récemment augmenté le salaire de leurs employés. Les exemples de patrons baissant leur salaire ou renonçant à divers primes et bonus, risquent de se multiplier dans les mois à venir.

Cécile Maillard

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle