L'Usine Aéro

Elon Musk et le patron de la NASA préparent la capsule Crew Dragon pour 2020

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Images Elon Musk, fondateur de SpaceX, et Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, ont joué l'apaisement lors d'une rencontre le 10 octobre. Les deux dirigeants souhaitent désormais réaliser la première mission habitée de la capsule Crew Dragon en 2020.

Elon Musk et le patron de la NASA préparent la capsule Crew Dragon pour 2020
La capsule Crew Dragon récupérée dans l'océan Atlantique après un test non habité en mars 2019.
© SpaceX / NASA

Ces deux-là ne pouvaient pas restés fâchés bien longtemps. Les patrons de SpaceX et de la NASA ont mené une opération réconciliation jeudi 10 octobre au siège de SpaceX à Hawthorne (Californie, États-Unis). Après une polémique sur le retard du programme Crew Dragon, les deux dirigeants font front commun pour faire voler au plus vite des astronautes américains à bord de la capsule spatiale.

Les États-Unis veulent une présence constante à bord de l’ISS

La NASA attend de pied ferme Crew Dragon. En 2014, elle avait attribué un contrat de 2,6 milliards de dollars à l’entreprise SpaceX pour construire la navette habitée. Celle-ci doit jouer un rôle primordial dans la stratégie spatiale américaine : elle doit permettre le transport d’astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) depuis les États-Unis, du jamais vu depuis 2011.

(L'administrateur de la NASA Jim Bridenstine au centre et le fondateur de SpaceX Elon Musk à droite. Crédit : NASA / Aubrey Gemignani)

Pour s’assurer une présence constante à bord de l’ISS, les astronautes américains passent par la Russie. Outre le coût élevé, l’agence spatiale américaine compte sur SpaceX pour gagner son indépendance. “Nous ne voulons pas être obligés de payer 85 millions de dollars chaque fois que nous devons envoyer un astronaute à bord d’une fusée, a expliqué le dirigeant de la NASA Jim Bridenstine. Nous voulons être certains que nous n’aurons pas un seul jour où nous n’aurons pas un astronaute américain à bord de la Station spatiale internationale.”

Un premier vol habité prévu début 2020

Début 2019, la NASA espérait un vol habité avec Crew Dragon dès la fin de l’année. L’explosion d’une capsule lors d’un test en avril a toutefois chamboulé ces plans et accru les tensions entre SpaceX et la NASA. Fin septembre, juste avant la présentation de la nouvelle fusée Starship de SpaceX, Jim Bridenstine s’est fendu d’un communiqué cinglant : Elon Musk et ses équipes feraient mieux de se concentrer sur le programme Crew Dragon.

(Jim Bridenstine visite la capsule Crew Dragon. Crédit : NASA / Aubrey Gemignani)

Logiquement, le premier vol habité de Crew Dragon n’est plus prévu pour 2019. À en croire Elon Musk et Jim Bridenstine, il devrait plutôt avoir lieu début 2020, au premier trimestre, “si tout se passe normalement”, a modéré l’administrateur de la NASA. SpaceX devra d’abord réussir plusieurs tests sur sa capsule : notamment des essais des propulseurs et des parachutes de Crew Dragon. Dix tests de lâchers de capsules sont ainsi prévus jusqu’à fin 2019 ainsi qu’un essai en vol de la capsule pour tester son système d’évacuation d’urgence fin novembre ou début décembre.

(La combinaison qui sera utilisée par les astronautes de la NASA lors du premier test habité de la capsule Crew Dragon. Crédit : NASA / Aubrey Gemignani)

Histoire de calmer le jeu, Jim Bridenstine a témoigné son soutien au programme Starship tandis que Elon Musk a fait de Crew Dragon une priorité. “Les voyages spatiaux habités sont la raison pour laquelle SpaceX a été créé”, a rappelé le fondateur de l’entreprise.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte