Elliott porte sa participation dans Telecom Italia à 9,4%

MILAN (Reuters) - Le fonds Elliott a porté sa participation dans Telecom Italia (TIM) à 9,4%, contre 8,8% précédemment, montre jeudi un avis financier de la Securities and Exchange Commission (SEC), ce qui fait grimper le titre de l'opérateur italien en Bourse de Milan.
Partager
Elliott porte sa participation dans Telecom Italia à 9,4%
Le fonds Elliott a porté sa participation dans Telecom Italia (TIM) à 9,4%, contre 8,8% précédemment, montre jeudi un avis financier de la Securities and Exchange Commission (SEC), ce qui fait grimper le titre de l'opérateur italien en Bourse de Milan. /Photo d'archives/REUTERS/Remo Casilli

L'investisseur activiste et Vivendi, premier actionnaire de TIM avec 24% du capital, s'opposent depuis plus d'un an sur la gouvernance du groupe italien de téléphonie et la manière de relancer l'entreprise, engluée dans une dette de 25 milliards d'euros.

Le fonds activiste affirme dans cet avis financier que le titre Telecom Italia est "sous-évalué" et représente une "opportunité attractive d'investissement".

L'action TIM, qui a perdu près de 40% en 2018, gagnait plus de 6,5% à 0,49 euro à la Bourse de Milan vers 12h30 GMT.

Elliott a réitéré jeudi ses propositions pour augmenter la valeur de TIM. Il prône notamment une scission du réseau fixe de l'opérateur et une conversion de ses actions d'épargne.

Le fonds activiste, après avoir accusé Vivendi de ne servir que ses propres intérêts, lui a ravi au mois de mai le contrôle du conseil de TIM en parvenant à faire élire 10 de ses candidats, soit deux tiers des administrateurs.

Elliott et Vivendi s'affronteront le 29 mars, lorsque les actionnaires de TIM réunis en assemblée générale se prononceront sur la demande du groupe de médias français de remplacer cinq administrateurs désignés par Elliott en invoquant un "manque substantiel d'indépendance".

Vivendi avait souhaité que cette AG se tienne dès que possible, de préférence d'ici la mi-février.

Dans cet avis financier, Elliott estime "que tout changement dans la composition du conseil d'administration serait préjudiciable à la mise en oeuvre et au succès" des projets de création de valeur de TIM.

(Helen Reid; Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS