Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Elisabeth Borne confirme la construction du CDG Express

Simon Chodorge , ,

Publié le

Elisabeth Borne, ministre des Transports, a confirmé le 5 février la construction du CDG Express. Prévu pour les jeux olympiques de 2024, le train rapide doit relier le centre de Paris à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Au centre de critiques politiques, le projet pourrait toutefois connaître des retards, indique la ministre.

Elisabeth Borne confirme la construction du CDG Express
Elisabeth Borne, ministre des Transports.
© Pascal Guittet

Mardi 5 février, la ministre des Transports Elisabeth Borne a confirmé au journal Le Parisien la construction du train rapide CDG Express pour relier le centre de Paris à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en une vingtaine de minutes. Cette décision intervient après la remise du rapport du préfet d’Ile-de-France, Michel Cadot, sur le projet. La ministre a annoncé qu’elle reprendrait l’ensemble des recommandations du document.

“Le contrat de concession sera signé dans les prochains jours. C’est indispensable pour pouvoir donner le coup d’envoi des travaux sans perdre de temps”, déclare Elisabeth Borne. Le gestionnaire d’infrastructure est détenu à parts égales par ADP, SNCF Réseau et la Caisse des Dépôts.

Elisabeth Borne n'exclut pas des retards sur la mise en service

Prévu pour fin 2023 et les jeux olympiques de 2024, le projet de liaison a été retardé par les critiques politiques. Le CDG Express sera-t-il prêt à temps ? Le gouvernement espère respecter ce calendrier. “À l’heure actuelle, SNCF Réseau nous dit que cette date est tenable. La mission confiée au préfet de région vise à préciser à quelles conditions et avec quelles interruptions de circulation, SNCF Réseau serait en mesure de tenir son calendrier”, explique la ministre des Transports.

En fonction des conclusions du préfet, Elisabeth Borne n'exclut pas d’éventuels retards : “L’objectif est de mettre en service pour les JO, mais ça ne se fera pas au détriment des transports du quotidien.” La mission sur le calendrier des travaux du préfet de région doit remettre ses conclusions fin mars ou début avril.

"Le projet sera ajusté autant que nécessaire"

Le coût des travaux pour le CDG Express fait redouter un éventuel impact sur la qualité des services des autres transports en Ile-de-France. Sur ce point, la ministre veut rassurer : “Jamais le projet de CDG Express ne passera avant la priorité des transports du quotidien. Le projet sera ajusté autant que nécessaire pour respecter cette priorité.” Sur 1,8 milliard d'euros d’investissement dans le CDG Express, elle rappelle que plus de 500 millions d’euros seront consacrés à l’amélioration du RER B.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle