Élisabeth Ausimour Viaud, booster de croissance

Élisabeth Ausimour Viaud, 39 ans, directrice du site des nacelles de Manitou

Partager

Crédits : Guittet Pascal

Déjà toute petite, Élisabeth Ausimour Viaud voulait travailler dans la mécanique. Après une école d’ingénieurs et quelques années chez Alstom Marine, elle rejoint Manitou en 2005. Là, elle passera du poste d’acheteur leader pour les composants hydrauliques à la direction de l’unité produits nacelles, où elle manage près de 100 salariés.

Elle devient "la première et seule femme directrice d’usine chez le géant du matériel de levage", indique-t-elle avec fierté. Un beau cadeau ? Pas si sûr. " À l’époque, c’est un produit très marginal chez le constructeur de chariots, avec une gamme réduite", reconnaît-elle. Sa volonté "de se frotter au management", exprimée deux ans plus tôt avec la responsabilité de la qualité client, allait vite être testée. Elle reprend une équipe affaiblie par un plan de départ après la crise de 2009 et doit gérer la sortie d’un modèle pas encore au point.

Alors que l’usine ne produisait à l’époque "qu’une nouvelle machine tous les trois ans", précise-t-elle. Mais en à peine deux ans, elle va convaincre la direction du potentiel de ce marché. Et doubler, à 100 millions d’euros, le chiffre d’affaires, en recrutant une trentaine de personnes, en sortant deux nouveaux produits par an et en divisant les délais clients par deux. " L’objectif est maintenant de booster l’international et de poursuivre la croissance à deux chiffres", affirme Élisabeth Ausimour Viaud. Ce dont elle ne doute pas.


conseil à une débutante
"S’attendre à déployer énormément d’énergie, garder ses convictions et faire preuve d’une grande humilité"

Didier Ragu

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS