Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Électronique : Sagem complète son allumage avec Eyquem

,

Publié le

En achetant le leader français des bougies, Sagem s'offre une entreprise saine. Et surtout, il acquiert le maillon manquant dans son pôle allumage.  


Où s'arrêtera Sagem? Quelques semaines après avoir repris le fabricant de téléviseurs Kaïsui, le groupe d'électronique, que préside Pierre Faurre, vient d'acheter au groupe helvétique Fuchs Petrolub son activité de bougies d'allumage: les bougies Eyquem, la filiale de fabrication Sibal et la distribution à l'étranger effectuée par le département exportation de KLG. Financièrement, l'affaire est intéressante. Avec 300millions de francs de chiffre d'affaires total, Eyquem est le leader français de la bougie d'allumage. Principal fournisseur de bougies en première monte de Renault et de PSA, il possède également une place de choix en France sur le marché de la pièce de rechange. Et, comme l'explique Michel Drillet, P-DG de Labo Industrie, la filiale française du groupe Fuchs, ex-propriétaire d'Eyquem, "Eyquem et sa filiale de fabrication sont des activités bénéficiaires qui gagnent des parts de marché en France mais aussi à l'étranger". Mais, pour Sagem, l'achat d'Eyquem répond surtout à une logique industrielle. Le groupe français possède une solide expérience dans l'électronique de contrôle moteur et dans l'allumage. En outre, il a acquis, en 1990, la division bobines d'allumage de Valeo. L'intégration d'un fabricant de bougies au sein de la société correspond donc au maillon manquant dans la chaîne de l'allumage. Cet achat va également permettre des synergies technologiques. Si, durant ces dernières années, l'électronique d'automobile n'a cessé de se perfectionner, les bougies ont aussi évolué. La durée de vie d'une bougie, d'environ 30000 kilomètres, a triplé en dix ans. Et Eyquem commence à fournir les premiers exemplaires capables de tenir 60000kilomètres. Mieux encore, des prototypes qui supportent 120000kilomètres sont en cours de développement. "Non seulement leur longévité augmente, mais aussi leurs performances. Aujourd'hui, avec les voitures munies de pots catalytiques, les ratés d'allumage ne sont plus tolérés", explique-t-on chez Eyquem. Pour cela, le mariage entre bobine d'allumage électronique de commande et bougies doit être particulièrement étroit. L'autre grande voie de recherche concerne la lutte contre les perturbations électromagnétiques. Ces dernières proviennent parfois des courants haute tension qui circulent dans les câbles d'alimentation des bougies. L'une des solutions envisagées consiste à rapprocher la bobine haute tension de la bougie. Le constructeur suédois Saab travaille déjà dans ce sens.Pour Sagem, une telle technologie sera d'autant plus facile à développer que le groupe possède désormais tous les maillons de la chaîne. Michel VILNAT





Le marché de la bougie d'allumage en europe

Le marché total des bougies d'allumage (première monte plus rechange) atteint environ 500 millions d'unités en Europe. La première monte représente environ 50 millions de bougies. De nombreuses sociétés se disputent le marché. Parmi elles, trois grandes marques se détachent: l'allemand Robert Bosch (dont la production mondiale est de l'ordre de 350 à 400 millions de bougies) arrive en tête avec 35 à 40% du marché de la rechange. Tandis que le français Bougies Champion SA et le japonais NGK se disputent au coude à coude les deux places suivantes. Pour sa part, Eyquem, qui a fabriqué 75 millions de bougies l'an dernier, est numéro un de la première monte en France et possède environ 30% du marché de la rechange dans l'Hexagone.

USINE NOUVELLE N°2502
 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle