Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Electronique : Alcatel développe ses alliances Nippones

,

Publié le

Alcatel s'allie à Sharp pour les terminaux téléphoniques mobiles et a déjà trouvé des terrains d'entente dans l'opto-électronique et les équipements pour le ferroviaire avec Mitsubishi

L'heure est au pragmatisme chez Alcatel-Alsthom. C'est par des alliances ponctuelles que le numéro1 français des télécommunications et de l'électrotechnique a choisi de renforcer ses positions dans les terminaux, les composants et les équipements électriques liés au ferroviaire. Noués à partir de fortes complémentarités technologiques, ces partenariats ont la vocation d'être le point de départ de coopérations plus larges. Conclus avec des sociétés nippones, ils lui permettront, en outre, de bénéficier des positions de celles-ci sur les marchés du Sud-Est asiatique. En signant un accord avec Sharp dans le domaine des terminaux de télécommunications, Alcatel Telecom s'inscrit dans cette logique du long terme. Dès le second semestre de 1996, le japonais commercialisera les terminaux GSM fabriqués par Alcatel Telecom. Parallèlement, les deux partenaires développeront en commun la nouvelle génération de terminaux multimédias interactifs. En particulier, les communicateurs mobiles personnels, qui associeront les fonctions du radiotéléphone et de l'"organiseur personnel". Distancé dans le radiotéléphone par ses grands rivaux (Motorola, Ericsson, Nokia), Alcatel Telecom compte désormais rattraper le retard accumulé. "Notre objectif est de vendre 1million de terminaux en 1996, deux fois plus que l'année dernière. Nous atteindrons alors 10% du marché mondial", précise Jacques Dunogué, président d'Alcatel Business Systems. Alcatel Telecom trouve un partenaire de choix. Le Japonais est un spécialiste des marchés grand public et bureautique. Il est en outre le leader mondial de la technologie des écrans plats à cristaux liquides, qui sera indispensable aux "équipements nomades" et autres terminaux multimédias. "A terme, cette alliance débouchera sur une coopération dans le domaine des composants. Car c'est là que se déplace la valeur ajoutée", prévient Jozef Cornu, vice-président d'Alcatel Telecom. Le groupe français vient de faire un autre pas dans cette direction. Alcatel Optronics et Mitsubishi Electric viennent de trouver un terrain d'entente dans le domaine de l'optoélectronique. Les deux firmes développeront en commun des modules pour les systèmes de transmission à très haut débit (liaisons sous-marines, télédistribution, réseaux locaux optiques). Aboutissant après plusieurs mois de discussions, cette alliance s'inscrit dans le cadre des dossiers ouverts par les P-DG des deux groupes en septembre dernier. D'autres champs de coopération potentiels ont été examinés. Dans le domaine des équipements électriques pour le ferroviaire, un accord est imminent. Jean-Pierre JOLIVET




Terminaux: une logique industrielle

En fournissant les terminaux GSM que Sharp commercialisera, Alcatel Telecom privilégie l'approche industrielle. Les ventes de Sharp - plusieurs centaines de milliers de terminaux sont espérées dès la première année - vont permettre la montée en puissance de l'usine que possède le français à Laval. Conjointement, les coûts de production devraient significativement baisser, compte tenu de l'effet de séries plus grandes. Fin 1996, cette usine aura une capacité de production de 2 millions de terminaux par an. Un seuil que la firme juge indispensable .

USINE NOUVELLE N°2540
 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle