ÉlectroménagerAvec une nouvelle ligne de sèche-lingeWhirlpool va doubler ses achatsLes fournisseurs régionaux de l'usine d'Amiens ont quelques bonnes raisons de se réjouir.Mais ils n'ignorent pas que les méthodes d'achats de leur client rendent la porte étroite.

Partager

Électroménager

Avec une nouvelle ligne de sèche-linge

Whirlpool va doubler ses achats

Les fournisseurs régionaux de l'usine d'Amiens ont quelques bonnes raisons de se réjouir.Mais ils n'ignorent pas que les méthodes d'achats de leur client rendent la porte étroite.



Le lancement en production à Amiens du nouveau sèche-linge de Whirlpool a été accueilli en Picardie avec une double satisfaction. Tout d'abord, parce que 300emplois nouveaux s'ajouteront, d'ici à1997, aux 650 que comptait déjà l'usine. Et surtout, cela confirme la compétitivité du site, donc sa pérennité... Au sein du groupe Whirlpool, fort de neuf usines en Europe, le choix d'Amiens ne s'est évidemment pas fait à la légère. En particulier, l'unité de Schorndorf, en Allemagne, a dû s'incliner. Modération des coûts de main-d'oeuvre, meilleure position géographique, l'usine amiénoise s'est aussi montrée plus flexible. Elle a produit, l'an dernier, 530000lave-linge de 150modèles, différenciés par leurs caractéristiques et leurs marques: Philips-Whirlpool, Ignis, Radiola, Laden, Bauknecht... En outre, la mise en fabrication du sèche-linge ne sera pas sans retombées positives sur le tissu industriel picard. Cette année, 200000exemplaires devraient sortir des chaînes. En 1998, le rythme de 600000unités par an pourrait être atteint. Or, comme pour les lave-linge, les matières et composants achetés représentent 60 à 80% des prix de revient, selon les modèles... "En principe, cela nous amènera à doubler le montant de nos achats dans la région, évalue Michel Her, directeur des achats de Whirlpool France. A condition cependant que nos fournisseurs picards sachent se montrer compétitifs!" Car Whirlpool est précisément en train de réviser ses méthodes d'achat. Objectif: ramener à 600, en 1996, le nombre de fournisseurs européens du groupe, contre 1200 environ en 1992. L'usine d'Amiens, quant à elle, a déjà fait une bonne part de ce "ménage": 200fournisseurs il y a sept ans, une centaine aujourd'hui. Dont plus de 70français, près de 10 allemands, une dizaine d'italiens... "Mais rien n'est jamais figé", prévient Michel Her. Et l'avertissement vaut tout autant pour les sous-traitants et équipementiers picards. A l'heure actuelle, ils sont une quinzaine de plasturgistes, tôliers, électromécaniciens, électroniciens ou producteurs d'emballages à se partager environ 50millions de francs de commandes par an. Leur atout principal: la proximité. La concurrence cependant s'intensifie. Les transformateurs de plastique italiens, favorisés par la dévaluation de la lire, font le forcing. Dans quelques mois, des circuits électroniques viendront du Sud-Est asiatique... Le danger est d'autant plus aigu que les fonctions achats de Whirlpool sont progressivement "remontées" dans des services centralisés, au niveau européen. Les choix font une place prépondérante à la qualité, à la compétitivité et à la capacité d'études et de développement. C'est principalement cette dernière aptitude qui a permis à Plastic Omnium d'être retenu comme fournisseur de Whirlpool Europe. L'usine Plastic Omnium d'Amiens (265personnes) livrait déjà depuis plusieurs années en juste-à-temps des cuves en polypropylène injecté, des masques d'eau et des capots pour les lave-linge Whirlpool. Mais, cette fois, si elle a été choisie pour fournir les socles multifonctions du sèche-linge, c'est parce qu'elle a collaboré à la conception de cette pièce très complexe.

Davantage de service et de réactivité

Cependant, pour la plupart, les fournisseurs de la région n'ont pas comme Plastic Omnium la "taille européenne". Aussi devront-ils jouer sur d'autres cordes. Par exemple, la PMI de plasturgie AAPI (26salariés), implantée à Vignacourt (Somme), est parvenue à conserver l'agrément de Whirlpool en développant l'assurance qualité. Elle aligne d'ailleurs un parc très performant de douze presses de dix-neuf mois d'âge moyen. De même, Prospective et outillage (70employés), spécialisée dans les composants en plastiques techniques, table sur ses capacités d'étude et de construction intégrées des moules. Pour plus de service et de réactivité. La firme de Friville-Escarbotin (Somme) livre en particulier des boutons destinés aux lave-linge. Mais pas pour le nouveau sèche-linge! Car le développement de cet appareil, effectué en Allemagne, a naturellement favorisé les sous-traitants d'outre-Rhin. C'est vrai pour les boutons, comme pour les cartons d'emballage. Alors que le fournisseur habituel de l'usine d'Amiens, Rochette Cenpa, installé à Doullens, n'est distant que de 30kilomètres! Les dirigeants de Whirlpool France ne peuvent évidemment pas s'opposer trop systématiquement à la stratégie d'achat de leur groupe. La balle est cependant dans le camp des fournisseurs picards. A eux de savoir la reprendre.



USINE NOUVELLE - N°2441 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS