Electrolux va investir 15 millions d’euros sur son ancien site de Revin

Electrolux, repreneur de l'usine Arthur-Martin en 1976, a cédé son outil de production de Revin (Ardennes), à Selni tout en investissant 15 millions d’euros sur le site pour sa reconversion. 186 emplois ont été sauvegardés suite au départ progressif à Olawa (Pologne) de la production de machines à laver par le dessus.

Partager
Electrolux va investir 15 millions d’euros sur son ancien site de Revin
Moteur Selni

Après le départ en retraite de 130 salariés et le feu vert donné par la Direccte à un plan de sauvegarde de l’emploi de 56 licenciements qui s’étalera jusqu’en 2016, Selni reprend 186 des 372 ex-salariés d’Electrolux à Revin (Ardennes). Spécialisée dans la fabrication de moteurs électriques, la Société électronique du Nivernais (Selni) compte 138 salariés à Nevers (Nièvre) et 43 sur le site turc de Manisa.

Sous la conduite d’un comité de direction composé de Céline Pinter (ressources humaines), Daniel Mozzi (direction qualité), Thierry Martin (production) et Christophe Giboni (logistique), ces salariés œuvreront jusqu'en fin 2016 sur les trois anciennes lignes dédiées à la production de machines à laver. Une fabrication qui ira en décroissant le temps qu’Electrolux réalise les 15 millions d'euros d’investissements programmés pour rééquiper l’usine revinoise pour sa nouvelle vocation.

Deux nouvelles lignes de production d'ici 2016

Pour se désengager plus tôt des Ardennes, le géant suédois financera la chaîne d’assemblage de moteurs universels pour 10 millions d’euros nécessaire à Selni pour réaliser le contrat d'approvisionnement garanti par Electrolux d’ici 2020. Soit la fabrication de 7,2 millions de moteurs en sept ans. La future chaîne sera opérationnelle en avril 2015, moment où Electrolux cessera la fabrication des machines à laver par le dessus pour la délocaliser à Olawa (Pologne) dans une usine low-cost.

Electrolux a aussi garanti à Selni l’installation d’une seconde ligne de production destinée à la fabrication de moteurs BLDC d’application domotique qui seront commercialisés auprès d’assembleurs et installateurs-revendeurs et pour la grande distribution. Ce second plan d’investissement de 5 millions d’euros s’achèvera en février 2016. Au terme de cette mue industrielle, 98 salariés travailleront sur les moteurs universels, 56 sur les moteurs BLDC et 30 sur les structures.

Une aubaine pour Selni, car cette société au chiffre d’affaires de 18 millions d’euros restait fragilisée par les effets de la fermeture de Fagor-Brandt. Aujourd’hui, elle espère doubler son chiffre d’affaires d’ici 2017 via l’usine de Revin mais devra convaincre de la possibilité de réaliser 1,1 million de moteurs BLDC par an. FO, syndicat majoritaire au sein de l’entreprise revinoise, doute de la pertinence et de la crédibilité de cette opération.

Pascal Remy

0 Commentaire

Electrolux va investir 15 millions d’euros sur son ancien site de Revin

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS