Electrolux va injecter 15,9 millions d'euros pour préserver 186 emplois

Le groupe d'électroménager Electrolux va investir sur deux nouvelles lignes de production de son site de Revin (Ardennes), qui sera cédé à Selni fin avril.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Electrolux va injecter 15,9 millions d'euros pour préserver 186 emplois

Le site de Revin (Ardennes) du groupe d'électroménager Electrolux sera cédé au spécialiste des moteurs pour sèche-linges et lave-linges Selni fin avril, avant une remise des clés officielle en août 2014. Il va bénéficier de 15,9 millions d'euros d'investissement dans la construction de deux nouvelles lignes de production afin de préserver 186 emplois sur les 387 actuels. C'est ce qu'a annoncé Philippe Van Der Planken, responsable financier du groupe Electrolux et chargé du suivi du projet de reprise, lors d'un comité d'entreprise tenu le 26 mars. L'aménagement de l'usine nécessitera un délai d'un an.

Sur la première ligne, qui occupera les deux tiers des salariés maintenus, 1,2 million de moteurs électriques à destination des usines européennes du suédois Electrolux seront produits à partir de la mi-2015. La deuxième ligne sera destinée à produire 1,1 million de moteurs de type "brushless", principalement destinés à des applications domotiques pour les entreprises et particuliers : volets roulants, tondeuses, ventilateurs, éoliennes. Mais les salariés souhaiteraient avoir plus de garanties quant aux volumes de production annoncés de ces moteurs spécifiques et quant à la commercialisation des pièces fabriquées.

"Pas de licenciements secs"

Sur le plan social et concernant l'effectif non repris, 130 employés nés entre 1955 et 1960 pourront profiter d'une préretraite alors qu'un plan de départs volontaires ou négociés serait ouvert à 70 autres personnes ayant des projets extérieurs ou désirant effectuer une formation pour obtenir une nouvelle qualification. Par contre, une trentaine de travailleurs adaptés et un même volant d'intérimaires ne verront pas leur contrat renouvelé.

Electrolux se donne entre 18 et 24 mois pour mettre en place ce plan de sauvegarde de l'emploi. "On s'est efforcé de ne pas aboutir à des licenciements secs", souligne Agnès Llovera- Villy, directrice du site de Revin. Les négociations avec l'intersyndicale commenceront à partir du 28 avril.

Electrolux a également assuré que la production de la machine à laver à ouverture par le dessus (encore 310 000 appareils fabriqués par an à Revin) sera poursuivie jusqu'au second trimestre 2016.

Pascal Remy

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS