Electrolux : le projet de reprise de Selni est ficelé

Avec la fourniture par Electrolux d'un outil industriel neuf et complet et le doublement de son effectif actuel, Selni, conforte à travers la reprise du site de Revin (Ardennes) sa stratégie de croissance. La PME nivernaise entend devenir un interlocuteur majeur dans le secteur de l'électroménager.

Partager

Electrolux : le projet de reprise de Selni est ficelé
Site Electrolux de Revin

Le 13 juin, le directeur général de Selni, Philippe Vidal, est venu présenter aux salariés de l'usine Electrolux de Revin (Ardennes) le projet de reprise actuellement en voie de finalisation.

Accepté par les instances représentatives du personnel, présenté en comité central d'entreprise le 5 juin et actuellement soumis à l'administration pour validation, ce plan a été détaillé au personnel par une équipe de sept cadres en charge de la transition.
Philippe Vidal a rappelé que la PME de Nevers (180 salariés, 26 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2013), spécialisée dans la fabrication de moteurs électriques et de pompes, allait reprendre le flambeau d'Electrolux dès le 1er juillet après la création de la Société Ardennaise Industrielle (SAI) : "On ne vient pas ici pour faire de la figuration mais pour créer et développer un projet de reconversion du site."

7,2 millions de moteurs universels d'ici 2021

Cette nouvelle PME fonctionnera avec un effectif de 180 salariés. Electrolux, par un contrat de fourniture exclusif, garantit à SAI un volant d'activités de 7,2 millions de moteurs d'ici 2021 tout en lui assurant de la trésorerie.

Après l'ouverture des premiers départs volontaires à la fin juin et avant le lancement de nouvelles fabrications, 250 salariés seront maintenus à leur poste jusqu'en 2016 afin de travailler en sous-traitance pour Electrolux et assurer la production des 530 000 machines à laver "Top load" appelées en suite à être délocalisée à Olawa (Pologne).

Concernant la situation financière de Selni, Philippe Vidal s'est montré rassurant : "Ce plan a été validé par trois cabinets d'audits financiers dépendants de l'Etat, KPMG et Syndex."

Pascal Remy

Pascal Remy

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS