Electrolux dévoilera en septembre sa stratégie de ré industrialisation du site de Revin

Le géant suédois de l'électroménager s'est donné six mois pour se dévoiler et officialiser ses projets de ré industrialisation de l'usine Electrolux de Revin (Ardennes). Le cabinet KPMG planche sur ce dossier sensible.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Electrolux dévoilera en septembre sa stratégie de ré industrialisation du site de Revin
Site Electrolux de Revin

Revenus de Bercy, le 11 mars 2013, avec beaucoup d'espoirs quant à la pérennité du site de Revin (Ardennes), les salariés d'Electrolux qui fabriquent des machines à laver à chargement par le dessus sont, aujourd'hui, plus circonspects. A l'époque et grâce à la pugnacité d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Jonas Samuelson, le directeur Europe du groupe suédois (3,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires), s'était engagé à ce qu'Electrolux ne quitte pas Revin tant qu'il n'aurait pas trouvé une solution industrielle viable de substitution.

Quitte même à assurer lui-même la reconversion du site en contribuant au développement de produits industriels nouveaux et viables comme la fabrication de hottes aspirantes ou de chauffes eau au gaz. Dans le même temps, les investissements envisagés en Pologne étaient gelés. Trois mois après la restauration du climat de confiance, employés et syndicats s'inquiètent du mutisme affiché par le numéro deux mondial de l'électroménager.

Départ de 85 000 appareils en Pologne

Car depuis ces avancées, les 419 salariés déjà échaudés par l'échec des projets transversaux baptisés "niVer" et "ARdennEs" visant à préparer la reconversion du site, n'ont encore rien vu venir. Et lors d'une réunion d'information, tenue le 14 juin, FO, minoritaire au sein de l'entreprise et ne faisant pas partie de l'intersyndicale CFDT, CGT et CFE-CGC, a tiré la sonnette d'alarme. Son délégué, Philippe Payen, a en effet révélé la délocalisation possible à Olawa (Pologne) de 25 000 appareils Zanussi dès le second semestre et de 60 000 appareils Faure en 2014. Pour lui, "la direction ne tient donc pas les engagements pris à Bercy". Il dénonce, par ailleurs, le licenciement du directeur recherche et développement qui s'était impliqué fortement dans la ré industrialisation du site et la réduction de cadence, déjà programmée, sur une des trois lignes de production. Une mesure accompagnée de départs en retraite non remplacés et de départs volontaires.

La CGT par la voix de Miguel Vassaux a reconnu que "le dossier n'avançait pas comme prévu". Du coup, l'intersyndicale est à nouveau monté au créneau en obtenant la tenue d'une réunion tri partie avec les élus et les pouvoirs publics, le 9 juillet, au ministère du Travail. "Elle nous permettra de préparer la table ronde fixée en septembre avec l'état-major du groupe Electrolux" précise Lysian Fagis (CFDT), porte-parole de l'intersyndicale.

D'ici là, le personnel d'Elextrolux souhaite que le cabinet KPMG, missionné par Electrolux pour chercher des solutions externes, aura validé quelques pistes de reprise pour pérenniser l'outil de travail revinois.

Depuis le rachat d'Arthur Martin en 1976, le personnel d'Electrolux à Revin est passé de 2 750 à 419 salariés. Un sacré essorage...

Pascal Remy

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS