Electricité : la hausse des tarifs sera la plus forte depuis 30 ans

Cette nouvelle hausse d'environ 3% passera par celle de la contribution au service public de l'électricité, qui finance notamment le rachat de l'électricité photovoltaïque par EDF.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Electricité : la hausse des tarifs sera la plus forte depuis 30 ans

Confirmant une information des Echos, Christine Lagarde, a annoncé sur Europe 1, lundi 25 octobre, que le gouvernement envisageait pour début 2011 une hausse des tarifs réglementés de l'électricité pouvant dépasser les 3%. Objectif affiché : alléger le coût pour EDF du rachat de l'électricité solaire.

Une taxe inchangée depuis 2004

Le ministre du Budget, François Baroin, a également confirmé sur LCI cette hausse potentielle en rappelant que le gouvernement avait accepté lors des débats budgétaires en cours à l'Assemblée un amendement permettant de relever la taxe dite de "contribution au service public de l'électricité" (CSPE), payée par chaque consommateur et qui finance notamment le rachat de l'électricité photovoltaïque. La facture des énergies renouvelables éoliennes et photovoltaïques représentent au tarif d'achat brut une estimation de 933 millions d'euros (813 et 120 millions d’euros respectivement). La CSPE est provisoirement estimée par la CRE à 2,443 milliards d'euros pour 2010.

La puissance du parc de panneaux solaires français a été multipliée par dix en deux ans, passant de 81 MW fin 2008 à 850 MW fin 2010. En achetant l'électricité solaire, EDF accuse un surcoût qui lui est normalement remboursé via la CSPE, mais le niveau de la taxe n'a pas bougé depuis 2004, ce qui a valu au groupe un déficit de 1,6 milliard d'euros dans ses comptes en 2009.

Trois euros supplémentaires d’un coup

Le nouvel article 13 bis du projet de loi de Finances pour 2011 prévoit que la CSPE pourrait passer de 4,50 à 7,50 euros par MWh dès janvier si le gouvernement ne s'y oppose pas expressément par un arrêté avant le 31 décembre. Début octobre, les députés Michel Diefenbacher (UMP) et Jean Launay (PS) avaient rendu un rapport proposant d'augmenter de la CSPE de plus de 40%. Selon eux, la hausse de la facture devait rester "relativement limitée, de l'ordre de 3%". Une contribution que François Baroin juge "tout à fait normale".

Sur la base d'une consommation taxée de 375 TWh en 2010, le nouveau tarif aurait représenté une collecte de 2,8 milliards d'euros, c'est ce qu'il faudra en 2011 pour remettre d'équerre les comptes d'EDF sur ce point particulier. Cette collecte profitera par ailleurs de la forte croissance des volumes d'électricité consommés en 2010 qui devrait représenter dans les 40 TWh.

S’éloignant de son rôle de taxe permettant de financer des missions de service public, la CSPE contribue à financer le « tarif de retour » surnommé Tartam. Ce mécanisme permet aux professionnels (en particulier industriels) de bénéficier pendant 2 ans d’un tarif supérieur au tarif régulé mais ne le dépassant pas de plus de 25 %, lorsqu’ils regrettent leur passage dans le système libéralisé.

Le 15 août, les tarifs avaient déjà été augmenté de 3% pour les ménages (la hausse la plus forte depuis juillet 2003) et de 4% à 5,5% pour les entreprises. Ce qui porterait la hausse des prix sur six mois à plus de 6%, soit une des plus fortes depuis près de 30 ans.

En savoir plus :
Consulter les données sur le site de la CRE

%%HORSTEXTE:%%

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS