Election au Medef : Laurence Parisot prendra sa décision au dernier moment

Laurence Parisot prendra au dernier moment sa décision pour une candidature à un troisième mandat à la tête du Medef, a-t-elle laissé entendre mardi, au lendemain du feu vert du comité statutaire de l'organisation patronale à une modification des statuts. L'assemblée générale extraordinaire ne peut en effet se réunir avant les quinze jours suivant le conseil exécutif prévu pour le 28 mars.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Election au Medef : Laurence Parisot prendra sa décision au dernier moment

A la question : "Pouvez-vous confirmer que vous allez briguer un nouveau mandat ?" Laurence Parisot répond : "Je ne pourrais le confirmer que le jour où l'AGE, le corps électoral du Medef, aura fait évoluer les statuts dans l'esprit que préconise le comité statutaire".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette proposition doit être votée le 28 mars à la majorité simple par le conseil exécutif du Medef, composé de 45 membres, avant d'être soumise à une assemblée générale extraordinaire (AGE), laquelle ne peut se réunir avant les 15 jours suivant le vote du conseil exécutif. Pour que la réforme soit validée, l'AGE doit l'adopter à une majorité des deux tiers. Laurence Parisot devrait donc être en mesure de se prononcer à partir de la deuxième moitié du mois d'avril.

Cette réforme des statuts, très controversée, est en effet indispensable pour que Laurence Parisot puisse postuler à un troisième mandat. "Tout le monde modifie à un moment les statuts (...) Il faut s'adapter. Le comité statutaire a dit "vox populi", c'est aux électeurs de décider", s'est-elle défendu.

Elue en 2005 pour un premier mandat de cinq ans puis reconduite en 2010 pour une durée de trois ans, conformément aux statuts actuels de l'organisation patronale, Laurence Parisot doit quitter son poste le 1er juillet.

Pour l'instant, le dirigeant de Radiall Pierre Gattaz, le patron de Virgin Mobile Geoffroy Roux de Bézieux, l'ancien médiateur de la sous-traitance Jean-Claude Volot et le patron parisien de PME Thibault Lanxade se sont déjà déclarés candidats à la succession de Laurence Parisot.


Parisot : "J'ai ouvert le Medef comme personne" par Europe1fr

Julien Bonnet

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS