Eileo simplifie ?l'auto-partage?

Publié le

Onze étudiants ont développé une technologie permettant d'administrer sur Internet le partage de véhicules par plusieurs conducteurs.

Eileo simplifie ?l'auto-partage?

Tout a commencé sur le campus de l'Ecole normale supérieure de Cachan (Val-de-Marne). En 1999, onze étudiants répondent au concours lancé par la fondation Altran à l'occasion des festivités du passage à l'an 2000. Ils n'auront que le deuxième prix, donc pas le financement pour lancer leur idée, mais iront quand même jusqu'au développement d'un prototype de scooters en libre-service. Persuadés que leur solution a un avenir industriel, les étudiants se cotisent pour rassembler les 50 000 euros nécessaires à la création d'une entreprise, Eileo. Arnaud Lejeune, qui prend la direction de l'entreprise, renonce donc à passer l'agrégation mais décroche un MBA à l'Institut d'administration de Paris.

Grâce à un autre étudiant en stage de thèse chez Renault, le système retient l'attention du constructeur, qui passe une première commande de développement sur la technologie de transpondeur déporté sur un boîtier externe (brevet international), pour un projet sur le site d'Abbeville. Elle permettra de financer l'entreprise pendant trois ans, jusqu'à la commercialisation de sa solution de suivi de flotte et de partage de véhicule, en 2003. Le boîtier électronique qui associe GPS, GPRS et RFID, permet en effet de suivre en temps réel des véhicules où d'organiser le partage d'une même voiture entre plusieurs conducteurs, via une plate-forme internet.

L'ENTREPRISE

  • Siège Paris 19e
  • Dirigeant Arnaud Lejeune
  • Statut SAS
  • Capital 71750 euros
  • Actionnaires Salariés (80%), investisseurs privés (20%)
  • Chiffre d'affaires 2006 450000 euros
  • Effectif 8 personnes

Développé par Eileo, il est assemblé par Micronique à Corbeil (Essonne). un marché en croissance de 50% par an Eileo n'est pas seul sur le marché de l'auto-partage, mais sa technologie pourrait faire la différence. Que ce soit le précurseur, le suisse Mobility, l'allemand Cambio, ou aux Etats-Unis, ZipCar, Flexcar, et City-Carshare, tous utilisent des solutions techniques propriétaires, basées sur des codes d'accès et des coupe-circuits. Celle de l'allemand Invers nécessite même l'installation de coffres forts dans les voitures pour la gestion des clés.

Pour s'imposer, Eileo ne compte pas opérer directement des services d'autopartage, mais uniquement fournir sa technologie, qui présente l'avantage de ne pas toucher à l'électronique des voitures, donc de conserver la garantie constructeur intacte, tout en résolvant le problème des clés. Son modèle économique est basé sur un abonnement mensuel par véhicule (60 à 90 euros hors taxe). Il a déjà séduit les assoctions françaises France- Autopartage (Marseille, Grenoble), Auto'trement (Saverne), Clip Auto (Nîmes), Auto Comm (Bordeaux), ainsi que les mairies du Kremlin- Bicêtre et de Villejuif (Val-de- Marne), pour les véhicules de service.

L'INNOVATION

Eileo a développé une solution matérielle et logicielle de partage de véhicule pour les gestionnaires de flottes publiques ou privées.

Dans les voitures, un boîtier associant GPS (géolocalisation), GPRS (transfert de données via réseau mobile) et RFID (carte « pass » sans contact) assure l'échange de données à distance pour la réservation, la localisation et l'identification des différents conducteurs.

Un système breveté permet de déplacer le transpondeur (système électronique d'identification neutralisant l'anti-vol) présent dans les clés de contact vers le boîtier, sans toucher aux circuits de la voiture et laissant valides les clés originales.

L'entreprise a même décroché un contrat à Sydney (Australie). Sur un marché estimé à 10 millions d'euros aujourd'hui, en croissance de 50 % par an, Eileo espère prendre 25 % d'ici à trois ans et vise un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros en 2009. Le principal de son activité est pour l'instant réalisé avec le suivi de flottes en temps réel, grâce au composant GPS inséré dans le boîtier. 280 camions frigorifiques Servair et la distribution du quotidien gratuit Metro sont ainsi suivis via internet.

Aurélie  Barbaux









Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte