Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Eiffage remporte un contrat de 250 millions d'euros pour un parc éolien offshore en Écosse

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Smulders, filiale belge d'Eiffage Métal, a remporté son plus gros contrat. Le 21 mars, le groupe français a annoncé avoir remporté une commande de 250 millions d'euros pour la construction de fondations métalliques pour des éoliennes offshore. Situé au large de l'Écosse, le futur parc aura une capacité de 950 MW.

Eiffage remporte un contrat de 250 millions d'euros pour un parc éolien offshore en Écosse
Site de production de Smulders, filiale belge d'Eiffage Métal spécialisé dans les constructions en acier.
© Mick Howe / Ray Pritchard / Eiffage

L’éolien en mer tarde à se développer dans les eaux françaises. Au moins, les entreprises tricolores peuvent profiter du développement de la filière à l’étranger. Jeudi 21 mars, Eiffage a annoncé avoir remporté un contrat de plus de 250 millions d’euros pour la construction d’un parc éolien offshore. Baptisé Moray East, le site sera situé au nord-est des côtes écossaises.

La filiale belge d’Eiffage Métal, Smulders, a gagné le contrat en groupement avec GeoSea, filiale du groupe belge DEME. Il a été attribué par l’entreprise écossaise Moray Offshore Windfarm East. Situés en Belgique, aux Pays-Bas, en Pologne et en Angleterre, les 900 employés de Smulders sont spécialisés dans les constructions en acier. Il s’agit du plus gros contrat signé par la filiale du groupe français.

(Une usine Smulders. Crédit : Ray Pritchard / Eiffage)

55 fondations de 85 mètres fabriquées par Eiffage

Le projet de parc éolien Moray East porte sur une capacité de 950 MW pour alimenter 950 000 foyers. Il devrait s’étendre sur 295 kilomètres carrés. “Le projet comprend la conception, la fourniture et la pose des 100 fondations jackets de 85 mètres de hauteur et 1000 tonnes chacune. 55 d’entre elles seront construites dans les usines de Smulders et d’Eiffage Métal au Royaume-Uni, en France, en Belgique et en Pologne”, précise Eiffage dans un communiqué. Chaque structure métallique s’élèvera à 85 mètres et pèsera 1000 tonnes.

Elle seront assemblées au Royaume-Uni pour être acheminées et installées en mer par GeoSea. Avec ce contrat Eiffage Métal souhaite réaffirmer “sa position de leader européen sur le marché des fondations, pièces de transition et sous-stations électriques pour parcs éoliens offshore.”

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle