Quotidien des Usines

Eiffage Construction Métallique précise son plan de restructuration

, , ,

Publié le

Le groupe de BTP Eiffage a confirmé mi-juin les contours du plan de sauvegarde de l’emploi qui supprimera 80 des 170 postes de l’usine Eiffage Construction Métallique de Maizières-les-Metz (Moselle).

Eiffage Construction Métallique précise son plan de restructuration © Alexandre Prevot - Flickr - C.C

Les 170 salariés de l’usine Eiffage Construction métallique de Maizières-les-Metz (Moselle) ont obtenu confirmation du plan de sauvegarde de l’emploi qui conduira à 80 suppressions de postes sur le site mosellan d’ici à la fin de l’année. La restructuration concerne l’ensemble de l’activité construction métallique qui présente des références prestigieuses comme la fondation Louis Vuitton à Paris ou le viaduc de Millau.

La direction du groupe propose aux salariés messins 12 mutations, dont huit à l’usine alsacienne de Lauterbourg, qui centralisera les constructions complexes. Les négociations sur le plan de sauvegarde de l’emploi s’achèveront d’ici à la fin de l’année.

Le groupe Eiffage supprimera au total 239 des 1 100 postes de sa branche Construction métallique. Outre l’usine de Maizières-les-Metz, les sites de Martot (Eure), d’Etupes (Doubs) et de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) sont concernés.

Seuls les anciens salariés de l’entreprise Munch de Frouard (Meurthe-et-Moselle), recentrés à Maizières-les-Metz en 2014, sont provisoirement protégés par un contrat -liant l’entreprise à EDF-  portant sur des travaux de maintenance à la centrale nucléaire de Cattenom.

Pascale Braun
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte