Ego Paris déjoue la conjoncture sur le marché du meuble

Ce fabricant de meuble d'extérieur design et personnalisable enregistre une croissance de 50% par an. Il a récemment levé 1,5 million d'euros pour accroître ses capacités de production et se développer aux Etats-Unis.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ego Paris déjoue la conjoncture sur le marché du meuble
Malgré une économie en berne, on trouve encore des PME qui réussissent à se financer et affichent une belle croissance. Positionnée sur une micro-niche du marché du meuble, c'est le cas de la société Ego Paris. Ce fabricant de mobilier contemporain d'extérieur haut de gamme, créé en 2003, a misé sur le bon créneau : celui de la personnalisation. L'entreprise de 25 personnes, qui réalise une croissance de 50% par an, a levé 1,5 million d'euros fin septembre pour son premier tour de table. Une somme qui lui servira notamment à moderniser son outil de production.

La levée de fonds, conduite avec l'appui de la société de conseil en ingénierie financière ML Capital, était sur les rails depuis fin 2007. « Sur une douzaine de fonds de capital-risque contactés, nous sommes entrés en négociations avancées avec trois », confie Jean Sommereux, PDG de Ego Paris. Avant de signer finalement avec 123Venture. A l'issue de l'opération, la famille Sommereux conserve « une part significative du capital ».

Les fonds levés permettront de satisfaire à la progression des besoins en fonds de roulement, de financer le développement de la société aux Etats-Unis, d'intégrer et d'automatiser la chaîne de nettoyage avant peinture, et de créer une nouvelle usine en Tunisie. A l'heure actuelle, Ego Paris possède une seule unité de production, à Belleville dans le Rhône. Celle-ci travaille en flux tendus, pour répondre aux contraintes liées à la personnalisation du mobilier. « La Tunisie est un bon compromis en termes de coût de la main d'œuvre et de proximité géographique. C'est un pays mid-cost, qui nous permettra de maintenir notre organisation en flux tendus », indique le PDG. Ego pourra ainsi poursuivre son développement à l'international et limiter ses coûts de production, lui donnant ainsi plus d'armes face à la concurrence asiatique.

Les meubles fabriqués par Ego ont une structure en aluminium, sur la base de laquelle les clients - revendeurs spécialisés en Europe, hôtellerie 4 et 5 étoiles dans le monde, architectes et décorateurs - peuvent choisir les coloris et les matières. A produit unique, cible haut de gamme. Un meuble de la collection coûte en moyenne un millier d'euros. Mais c'est ce positionnement, très spécialisé, qui a permis à l'entreprise de tirer son épingle du jeu sur un marché du meuble morose, dont les statistiques dissimulent de fortes disparités entre les acteurs. Ainsi, selon l'IPEA (Institut de Promotion et d'Etudes de l'Ameublement), certaines entreprises ont connu 50% de croissance en septembre tandis que d'autres, positionnées sur les mêmes produits mais sur des niveaux de gamme différents, plongeaient de 40%. Au total, le marché français est en repli de 1,8% sur le mois, mais il se maintient à flot sur l'année (+0,5%).

Le marché du meuble n'est donc pas perdu pour tout le monde. C'est même en France que Ego Paris enregistre la plus forte croissance. Certes, la France ne représente que 40% du chiffre d'affaires, qui se situe sous la barre des 3 millions d'euros par an. La Belgique et la Hollande sont les deux principaux marchés européens. « Le panier moyen belge sur l'habitat tourne autour de 830 euros, détaille Jean Sommereux. En France, c'est moitié moins. Les consommateurs sont moins avertis. »

Ego Paris commercialise ses produits dans 25 pays, y compris au Moyen-Orient. La société a prévu de produire 6.000 pièces cette année.

Raphaële Karayan

En savoir plus :
http://www.egoparis.com

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS