Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

EDP se prépare à vendre des actifs au Portugal

Publié le

par Clara Denina , Andrés González et Sergio Goncalves

EDP se prépare à vendre des actifs au Portugal
EDP-Energia de Portugal étudie un projet de vente de certains de ses actifs de production d'électricité au Portugal, rapportent trois sources au fait du dossier, dont le produit lui permettrait de financer son développement dans les énergies renouvelables. /Photo d'archives/REUTERS/Eloy Alonso
© Eloy Alonso

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

LONDRES/LISBONNE (Reuters) - EDP-Energia de Portugal étudie un projet de vente de certains de ses actifs de production d'électricité au Portugal, rapportent trois sources au fait du dossier, dont le produit lui permettrait de financer son développement dans les énergies renouvelables.

Ce projet de la première entreprise du Portugal devrait être présenté le 12 mars à Londres, lors d'une journée avec les investisseurs, selon l'une des sources.

EDP, que China Three Gorges (CTG) a proposé de racheter l'an dernier pour neuf milliards d'euros, possède des actifs de production conventionnels au Portugal et en Espagne d'une valeur d'environ 1,7 milliard d'euros.

Le groupe cherche actuellement à céder une partie de ses activités sur son marché intérieur, qui représentent au total 90% de la production et distribution d'électricité dans le pays.

Cette initiative d'EDP intervient alors que le fonds activiste Elliott a proposé en février aux actionnaires du groupe une "meilleure option" que l'offre de CTG, notamment via des cessions d'actifs pour 7,6 milliards d'euros.

Le conseil d'administration a rejeté la proposition de l'entreprise publique chinoise, son principal actionnaire avec 23% du capital, la jugeant trop basse.

L'OPA de CTG sur le solde du capital de EDP nécessite les autorisations de l'Union européenne et de plusieurs pays, dont le Brésil, les Etats-Unis et le Portugal.

Ce projet de cession d'actifs portugais reflète également certaines des demandes d'Elliott, a déclaré l'une des sources.

Elliott a acquis une participation de 2,9% dans EDP, première entreprise du Portugal, dont il est désormais l'un des dix premiers actionnaires.

Les groupes de services aux collectivités européens sont contraints de changer de modèles économiques en raison de l'utilisation croissante des sources d'énergie renouvelable.

EDPR, la filiale d'EDP spécialisée dans l'éolien, qui opère dans 11 pays, est également visée par l'OPA de CTG.

(Avec Tatiana Bautzer, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle