Edouard Philippe demande de nouveaux efforts à la SNCF contre un engagement de l’Etat sur la dette

Alors que les syndicats entament l’épreuve de force et menacent le gouvernement d’une grève dure, le Premier ministre s’est voulu rassurant sur le plateau du 20 heures de France 2 tout en maintenant le cap.

Partager
Edouard Philippe demande de nouveaux efforts à la SNCF contre un engagement de l’Etat sur la dette
"L’objectif est de sauver le service public ferroviaire", a déclaré Edouard Philippe, justifiant le recours aux ordonnances pour réformer la SNCF.

"Moi, je ne me situe absolument pas dans une logique de conflictualité, de guerre, de bras de fer. Je dis simplement que nous devons avancer", a indiqué le Premier ministre Edouard Philippe, invité sur le plateau du 20 heures de France 2, lundi 26 février. Une réponse aux syndicats qui, à l’unanimité, ont décidé d’engager un véritable bras de fer avec le gouvernement. La CFDT est prête à engager une grève reconductible dès le 14 mars prochain, la CGT, quant à elle, parle d’une grève qui pourrait durer un mois,…

Et Laurent Berger, le patron de la CFDT, n’a pas hésité à déclarer sur le site des Echos : "Oui, l'entreprise doit évoluer, mais avec les cheminots, pas contre les cheminots. Là, on leur présente la réforme en disant : "Tout cela est un peu de votre responsabilité alors on va vous remettre au boulot". Je ne laisserai personne cracher à la figure des cheminots, pareil pour les fonctionnaires."

Si le Premier ministre a bien martelé que le gouvernement n’avait aucunement la volonté de s’en prendre aux cheminots, -" La question ce n'est pas de dénigrer les cheminots, je ne le ferai jamais"- ni à son patron Guillaume Pepy, il a critiqué la politique menée depuis 40 ans par l’Etat avec la SNCF et parfois contre elle, du tout TGV qui a délaissé le reste du réseau.

"Sauver le service public ferroviaire"

Il veut éviter l’enlisement, car "l’objectif est de sauver le service public ferroviaire […] et faire en sorte que nous trouvions une solution à un système ferroviaire qui va mal." D’où le recours aux ordonnances.

Car le gouvernement est bien décidé à supprimer le statut des cheminots pour les nouvelles recrues de la SNCF. Mais pas question de toucher à leurs retraites en dehors d’un cadre général qui interviendra plus tard. Pour "faire en sorte que demain la SNCF soit compétitive", il souhaite non seulement transformer SNCF Mobilités en société nationale à capitaux publics, "l’inverse d’une privatisation", mais demande des efforts à la SNCF qui devra présenter avant l’été un nouveau plan stratégique d’entreprise en améliorant la qualité de service, sa gestion et en alignant ses coûts sur ceux de nos voisins européens (environ 30% d’écarts).

Pas de second front avec les élus

Une manière de rejeter la dernière réforme du ferroviaire et les accords signés sur la compétitivité entre l’Etat et la SNCF lors du dernier quinquennat. Et c’est seulement quand l’opérateur de transport ferroviaire national aura "consenti des efforts" que l’Etat commencera à prendre une part de la dette de SNCF Réseau qui atteignait 46,6 milliards d’euros fin 2017. Si la question de la dette doit être réglée avant la fin du quinquennat, plus les années passent et plus elle gonfle, rien qu’en prenant en compte les 1,5 milliard d’euros d’intérêts versés chaque année aux banques.

Et pour ne pas ouvrir un second front, cette fois avec les élus, il a rappelé avec véhémence qu’il n’était pas question d’intégrer dans une loi la suppression de 9000 kilomètres de voies qui serait décidé depuis Paris. Reste que le devenir d’une partie de ces "petites" lignes reste floue.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS