Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[Edito vidéo] Énergie, la valse des actifs

Christine Kerdellant - Directrice de la rédaction ,

Publié le

Vidéo L'éditorial de Christine Kerdellant, directrice de la rédaction de L'Usine Nouvelle.

 

Le secteur de l’énergie n’a jamais connu une telle effervescence. Aussi l’étude sur les stratégies des seize premiers énergéticiens mondiaux, publiée par la rédaction d’"Enerpresse" et le cabinet Watt’s Next Conseil lors du dernier forum Bip Enerpresse, est-elle une mine d’or.

La valse des actifs des Engie, Eon, EDF, Enel, Orsted, RWE et de leurs confrères est étudiée sous toutes ses coutures pour montrer comment les cessions et les prises de participation – soit 130 transactions depuis 2016 – redessinent peu à peu les contours des grands opérateurs.

La croissance externe, mise en sourdine en 2014 et 2015, a redémarré en 2016 et battu des records en 2017. Les énergéticiens ont investi 8,5 milliards d’euros l’an passé. Ils en avaient les moyens, ayant cédé 154 milliards d’actifs depuis dix ans. Quelque 60 % des transactions portaient sur des activités traditionnelles : les énergies renouvelables pour accélérer la croissance et "marger", les services énergétiques pour obtenir des revenus récurrents et la commercialisation de l’énergie pour booster le portefeuille clients.

Les transactions restantes permettent, elles, de se positionner sur les nouvelles activités prometteuses : d’abord, la mobilité électrique, aussi bien dans les infrastructures de recharge que dans le "smart charging" lui-même ; le stockage, une activité sur laquelle tous se placent, soit pour l’usage domestique, soit pour l’usage professionnel, soit associé à la production centralisée ; l’IoT, notamment les plates-formes de gestion du "smart home", qui permettent aux particuliers de piloter leurs différentes installations – wallbox, batteries de stockage, panneaux photovoltaïques – ; enfin, la "demand response", c’est-à-dire les moyens mis en place pour changer le profil de consommation de l’électricité par les utilisateurs, et donc la demande électrique totale. C’est une activité pivot autour de laquelle peuvent s’articuler le stockage, la production décentralisée et la recharge de véhicules électriques. C’est l’une des briques majeures de la transition énergétique, et les transactions, à défaut d’être encore nombreuses, portent sur des montants significatifs. Centrica a racheté Restore pour 70 millions d’euros, Enel Enernoc pour 220 millions… Sans parler de la blockchain, des analytics et de la modélisation.

Le forum Bip Enerpresse a été aussi l’occasion d’accueillir de nouveaux acteurs de l’énergie aux stratégies disruptives, comme Effy, un pionnier du conseil en efficacité énergétique, qui développe notamment le Pacte énergie solidarité (isolation des combles pour 1 euro). Mais aussi Irene Energy, un fournisseur d’électricité renouvelable qui introduit la transparence via la blockchain (il garantit au consommateur qu’il consomme vert et local puisqu’il choisit lui-même ses producteurs d’électricité). Et surtout Renault qui, avec un parc de 100 000 véhicules électriques en 2020, pèserait, si toutes les batteries étaient branchées ensemble, 1 gigawatt, c’est-à-dire une tranche d’une centrale nucléaire… Et les conducteurs pourraient accepter, sous réserve d’une offre intéressante, une gestion optimisée de leur recharge de manière bidirectionnelle, c’est-à-dire qu’ils consommeraient et fourniraient de l’électricité selon l’heure et les besoins. La révolution ne fait que commencer.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus