EDF vise un rebond en 2021, espère une nouvelle régulation en 2023

PARIS (Reuters) - EDF a publié jeudi des résultats annuels en net repli et marqués par la baisse de la consommation d'électricité comme de la production nucléaire liée au coronavirus, mais a fait savoir que son Ebitda devrait enregistrer une hausse d'au moins 5% environ cette année.
Partager
EDF vise un rebond en 2021, espère une nouvelle régulation en 2023
EDF a publié jeudi des résultats annuels en net repli et marqués par la baisse de la consommation d'électricité comme de la production nucléaire liée au coronavirus, mais a fait savoir que son Ebitda devrait enregistrer une hausse d'au moins 5% environ cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol

L'électricien public français, dont l'Etat détient 83,7% du capital, a également dit espérer la mise en place d'une nouvelle régulation du nucléaire en France d'ici à deux ans afin d'obtenir davantage de moyens pour investir, alors que Paris et Bruxelles poursuivent leurs discussions sur ce sujet, qui s'accompagnerait d'une réorganisation d'EDF très contestée.

"Nous avons devant nous, je l'espère, par exemple à partir du 1er janvier 2023, une trajectoire financière très différente qui pourra, si la régulation se met en place, nous donner les moyens d'ambitions et de réalisations beaucoup plus élevées", a déclaré son PDG, Jean-Bernard Lévy, lors d'une conférence de presse téléphonique.

EDF pourrait en particulier investir bien plus dans les énergies renouvelables en cas de nouvelle régulation, a notamment réaffirmé Jean-Bernard Lévy. Le groupe a d'ailleurs relevé jeudi ses objectifs en la matière, disant viser désormais 60 gigawatts (GW) nets de capacités installées à l'horizon 2030 contre 50 GW précédemment.

EDF vise pour 2021 un bénéfice avant impôts, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) supérieur à 17 milliards d'euros - contre 16,2 milliards en 2020 (-3,3%) - avec un ratio d'endettement financier net sur Ebitda inférieur à trois fois.

Le groupe a également enregistré au titre de 2020 un résultat net courant de 1.969 millions d'euros (-49,1%) et un chiffre d'affaires de 69,0 milliards (-3,2%).

Son résultat net part du groupe a dans le même temps plongé de 87,4% à 650 millions d'euros en raison notamment d'éléments négatifs exceptionnels, à hauteur de 928 millions nets d'impôts, liés à des contentieux fiscaux en France, un changement de taux d'imposition au Royaume Uni et des surcoûts liés à la reprise des soudures de traversée de l'EPR de Flamanville (Manche).

Le cash-flow d'EDF s'est établi à -2,7 milliards d'euros en 2020 et son endettement financier net atteignait 42,4 milliards à fin décembre.

Le groupe propose un dividende de 0,21 euro par action (il n'avait versé qu'un acompte de 0,15 euro au titre de 2019) avec l'option maintenue d'un paiement en actions, à laquelle l'Etat s'est engagé à souscrire.

EDF vise toujours pour 2021 en France une production nucléaire comprise entre 330 et 360 térawatts-heure (TWh) - après 335,4 TWh en 2020 (-11,6%) - et maintient ses objectifs à l'horizon 2022, notamment en matière d'économies et de cessions.

(Benjamin Mallet, édité par Blandine Hénault et Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS