EDF veut se séparer de 70 % de ses activités dans les renouvelables en Italie

L'énergéticien français EDF voudrait vendre 70% des activités d'énergies renouvelables qu'il détient en Italie. Sa filiale sur place, Edison, pourrait toutefois en garder le contrôle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF veut se séparer de 70 % de ses activités dans les renouvelables en Italie

Par l'intermédiaire de sa filiale Edison, acquise en 2012, l'énergéticien EDF souhaiterait se séparer de ses positions dans les activités renouvelables en Italie, a appris Reuters le 19 février de trois sources proches du dossier.

"Edison conservera environ 30% de l'activité et en gardera le contrôle opérationnel", a déclaré l'une des sources.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Deux d'entre elles ont expliqué que le fonds italien F2i, spécialisé dans les infrastructures, et Terra Firma, basé en Grande-Bretagne, étaient intéressés par ces activités. Une source a déclaré que l'américain First Reserve les convoitait également.

"Les offres devraient arriver d'ici la fin du mois et l'opération finalisée d'ici fin avril", a-t-on précisé.

EDF, F2i et Terra Firma ont refusé de commenter tandis que First Reserve n'était pas disponible dans l'immédiat.

(avec Reuters)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS