Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

EDF valide son offre ferme de rachat de l'activité réacteurs d'Areva

, , ,

Publié le , mis à jour le 16/11/2016 À 10H42

Faisant suite au protocole d'accord signé en juillet dernier, le conseil d'administration d'EDF a validé mardi le dépôt d'une offre ferme de rachat de l'activité réacteurs d'Areva.

EDF et Areva ont signé mardi le contrat fixant les termes de la cession d'une participation conférant à EDF le contrôle exclusif d'une nouvelle entité, New EP, qui regroupera les activités de réacteurs d'Areva. Ce contrat fait suite à a signature à la signature d'un protocole d’accord en juillet dernier. Le prix de cession pour 100% de la valeur des fonds est confirmé à 2,5 milliards d'euros.

EDF propose, comme annoncé en juillet, de racheter de 51% à 75% du capital de New NP. Areva en détiendra 15% et le solde sera détenu par des partenaires minoritaires avec lesquelles les discussions seront engagées prochainement. L'opération devrait être bouclée au second semestre 2017

L'EPR finlandais et des contrats relatifs à l'usine du Creusot exclus

Cette société regroupera les activités industrielles de conception et de fourniture de réacteurs nucléaires et d'équipements, d'assemblages combustible et de service à la base installée du groupe Areva.

Le contrat de l'EPR finlandais (Olkiuoto 3) et les moyens nécessaires à l'achèvement du projet sont exclus de cette offre. Areva conservera donc tout ce qui est relatif à ce contrat qui est jugé "à risque" notamment en raison de son coût et de retards de livraison prévus. L'accord écarte aussi certains contrats relatifs à des pièces forgées dans l'usine du Creusot. De même, "les obligations contractuelles liées à la découverte d'anomalies dans le contrôle qualité de fabrication d'équipements à l'usine du Creusot, et le cas échéant de Saint Marcel et de Jeumont, resteront garanties par Areva", précise le communiqué.

Deux augmentations de capital prévues pour Areva

Ce rachat constitue un élément clé du plan de sauvetage du spécialiste public du nucléaire. L'autre grand volet du plan de sauvetage d'Areva prévoit deux augmentations de capital d'un montant global de cinq milliards d'euros, en début d'année prochaine, très majoritairement souscrites par l'État français.

Philippe Varin, le président du conseil d'administration du groupe, a déclaré jeudi à Reuters avoir "très bon espoir" que cette sa recapitalisation ait effectivement lieu début 2017, ce qui impliquera un feu vert de Bruxelles à la restructuration au cours des prochaines semaines.

Léna Corot avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle