EDF sur le point de finaliser la cession de la moitié de RTE à la Caisse des Dépôts

Selon les informations du Figaro, le conseil d'administration d'EDF doit ce réunir mercredi 14 décembre pour valider la cession de 49,9% de RTE à la Caisse des Dépôts. 

Partager

EDF sur le point de finaliser la cession de la moitié de RTE à la Caisse des Dépôts

La cession de Réseau de transport d'électricité (RTE), c’est un serpent de mer. Mais cette fois, selon les informations du Figaro, EDF et la Caisse des Dépôts et Consignations vont mettre fin au suspense. Le conseil d'administration de l’électricien français doit se réunir, le mercredi 14 décembre, pour valider la vente de 49,9% de sa filiale RTE à la CDC. La valorisation totale de RTE a été fixée à 8,45 milliards d'euros. EDF devrait percevoir un peu plus de 4 milliards d'euros.

RTE est le gestionnaire du réseau public de transport d'électricité en France métropolitaine. Il exploite, entretient et développe les lignes électriques à très haute tension. Ces activités en font un acteur stratégique pour lequel la législation impose que la totalité de son capital soit détenue par EDF, l'Etat ou d'autres entreprises ou organismes appartenant au secteur public. Dans le cadre de la cession à la CDC, cette obligation réglementaire sera respectée. Elle limitait fortement le nombre d’acquéreurs possibles pour la filiale d’EDF.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’ouverture du capital de RTE s’inscrit dans un programme de cessions d’environ 10 milliards d’euros à l’horizon 2020 prévu par EDF pour réduire son endettement et financer d’importants investissements, en particulier le grand carénage et la construction controversée à Hinkley Point, en Grande-Bretagne, de deux réacteurs EPR.

Dès le départ, les syndicats d’EDF se sont montrés hostiles à la cession de RTE. Dans une lettre ouverte, la CFDT estimait que "l’ouverture du capital de RTE pourrait conduire, à terme, à sa sortie du groupe EDF", qui "ouvrirait la voie à une privatisation d’EDF". Car c’est l’intégration à EDF de RTE qui empêche la privatisation d’EDF, expliquait la lettre.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS