EDF sommé de remettre en conformité une machine du chantier de l'EPR de Flamanville

L'inspection du travail a mis en demeure EDF de mettre en conformité une machine centrale sur son chantier de l'EPR de Flamanville.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF sommé de remettre en conformité une machine du chantier de l'EPR de Flamanville

Nouvelles difficultés pour EDF sur le chantier de l'EPR, le réacteur nucléaire de nouvelle génération, à Flamanville. Cette fois-ci, l'inspection du travail somme l'électricien français de mettre en conformité une machine centrale du chantier, composée d'un pont polaire et de chariots, qui sert à l'installation des équipements. Les différents éléments de ce système ne sont pas conçus pour fonctionner ensemble. Cette mise en demeure fait suivre à un contrôle de l'inspection du travail le 25 octobre qui avait relevé "15 non-conformités manifestes" sur la machine. Une contre-expertise menée par la Socotec pour le compte d'EDF avait mis en évidence 43 non-conformités.

le chantier n'est pas à l'arrêt, assure edf

Un porte-parole d'EDF a confirmé à l'AFP que le groupe avait reçu une telle mise en demeure la semaine dernière, mais dément toute interruption du chantier. "Nous transmettrons les informations à l'inspection du travail en temps et en heure. Ca fait deux mois que nous discutons avec eux et que nous échangeons avec eux. Nous avons déjà produit un rapport provisoire, nous sommes en train de travailler sur ce rapport définitif", a-t-il déclaré à l'agence de presse. Si le chantier n'est pas arrêté, il sera probablement ralenti pour ce nouveau contretemps.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS