Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les anomalies signalées par EDF à l'EPR de Flamanville sans "conséquence sur le coût et le planning"

Simon Chodorge , , ,

Publié le , mis à jour le 08/02/2019 À 13H59

[ACTUALISÉ] Le 1er février, EDF a fait part du renouvellement d'anomalies sur des équipements liés au système de refroidissement du réacteur nucléaire de l'EPR de Flamanville (Manche). L'électricien avait déjà constaté des écarts de fabrication et de montage sur des pompes de moyenne pression du système d’injection de sécurité (RIS) en novembre 2017 et décembre 2018. Un porte-parole indique que ce signalement est sans "conséquence sur le coût et le planning" du projet.

Les anomalies signalées par EDF à l'EPR de Flamanville sans conséquence sur le coût et le planning
EDF a fait part du renouvellement d'anomalies sur des équipements liés au système de refroidissement du réacteur nucléaire de l'EPR de Flamanville (Manche).
© Ludovic Dupin

Nouvelles anomalies au projet de centrale EPR de Flamanville (Manche). Le 30 janvier 2019, EDF a déclaré un “événement significatif” à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), révèle l’électricien dans un communiqué daté du 1er février. Cet événement est lié au système de refroidissement du réacteur nucléaire.

Écarts de fabrication constatés dès 2017

La découverte n’est pas inédite. En novembre 2017, EDF avait fait part d’écarts de fabrication sur deux pompes de moyenne pression du système d’injection de sécurité (RIS). “Ce circuit fait partie des systèmes de sauvegarde de l’EPR, il a pour fonction de maintenir le refroidissement du circuit primaire principal par injection d’eau borée”, explique l’entreprise.

En décembre 2018, après avoir demandé une expertise sur une autre pompe moyenne pression du système d’injection de sécurité, l’électricien constate de nouveaux écarts de fabrication et d’assemblage.

"Une analyse approfondie est en cours"

Après les anomalies constatées en novembre 2017, EDF a mis en place des actions correctives. Mais celles-ci n’ont “a priori pas permis d’éviter le renouvellement d’écarts sur ces équipements”, révèle l’électricien le 1er février. “Les actions sont engagées pour remettre en conformité les matériels et une analyse approfondie est en cours pour déterminer l’origine de ces écarts”, précise-t-il.

Ces problèmes s'ajoutent aux déboires rencontrés par EDF sur certaines soudures du réacteur. L'ASN doit se prononcer en mai sur un programme de validation des soudures du circuit secondaire principal. Une fois cet avis rendu, EDF prévoit de faire un point sur l'avancement de la centrale EPR de Flamanville, laquelle menace d'être à nouveau retardée si l'avis de l'ASN est négatif.

"Pas de conséquence sur le coût et le planning", dit EDF

Actualisation du vendredi 8 février, 14h00 : Un porte-parole d'EDF a apporté des précisions sur l'événement significatif signalé le 1er février. "Il s'agit d’une procédure règlementaire habituelle", indique-t-il sur son compte Twitter. "Ce problème sera résolu dans les prochaines semaines. Il n’y a pas de conséquence sur le coût et le planning du projet."

Le porte-parole de l'entreprise précise que les anomalies constatées en 2017 et 2018 concernent "un manque de rigueur d’un des fournisseurs dans la réalisation d’une opération de maintenance sur une pompe du système d’injection de sécurité". "Compte-tenu du caractère répétitif des problèmes rencontrés avec ce fournisseur, en 2017 puis en 2018, EDF a déclaré un évènement significatif auprès de l'ASN", ajoute le porte-parole.

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

09/02/2019 - 15h57 -

Je ne crois pas que vous comprenez ce qui est écrit: 1.il y a des défauts qualité dans la fabrication et le montage de ces pompes de circuits de sauvegarde. C est effectivement un pb qualité chez un prestataire mais aussi un défaut de surveillance chez l exploitant. Ces pompes sont au demeurant testées et requalifiées avant les essais d ensemble a chaud (normalement !) donc ces défauts auraient dû être vus . 2.le plan d action suite aux découvertes des pbs en 2017 a été insuffisant (?) pour éviter le renouvellement ou surtout pour détecter les problématiques sur l autre pompe. Je pense que dans l ordre des causes de l événement , la défaillance d' assurance qualité du prestataire va de paire avec la propre défaillance de l exploitant.
Répondre au commentaire
Nom profil

08/02/2019 - 16h47 -

Épreuve n'en fini plus de démarrer. ... S'il met autant de temps à s'arrêter au moindre problème. ..On est mal, très mal, très très mal Serge Rochain
Répondre au commentaire
Nom profil

08/02/2019 - 16h15 -

Prenons acte de ces informations obligatoires publiées sur le portail de l’ASN qui attestent de la transparence de cet organisme. Cela peut faire les choux gras de la cause environnementale anti nucléaire mais paraissent n’etre que de simple péripéties dans une installation industrielle.
Répondre au commentaire
Nom profil

08/02/2019 - 14h47 -

A ce stade d'avancement des travaux, on peut se poser la question du choix de certains fournisseurs d'EDF qui ne sont pas à la hauteur. C'est grave , c'est même très grave. On peut aussi se poser la question de l'EPR Chinois, de conception française, qui vient d'être raccordé au réseau récemment . A t-il une topologie et une conception très différente de celui de Flamanville ?? Enfin, le problème n'est sans doute pas simple et il faut espérer que ces problèmes de soudures haute temperature vont pouvoir se résoudre. Courage à nos techniciens et ingénieurs electriciens ..
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle