EDF se branche avec Renault et PSA Peugeot

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF se branche avec Renault et PSA Peugeot
« Ma responsabilité est de préparer l'après-pétrole », assénait ce matin Nicolas Sarkozy au Mondial de l'Auto. Pour les constructeurs, c'est une nécessité. Pour Renault le choix est clair ce sera la voiture électrique. Pour PSA -Peugeot Citroën, ce sera l'hybride. Dans les deux cas, le partenaire incontournable reste EDF, déjà en collaboration avec Toyota sur le sujet. En deux jours, l'électricien a signé un protocole d'accord avec les deux constructeurs (Renault et PSA) en vue de créer un « système de transport individuel à zéro émission et à grande échelle » et créer à terme un concept commercial innovant :
« un opérateur de mobilité Electrique ».

Pour être plus précis, les partenaires se sont accordés « sur une étude faisabilité » et « explorer les pistes pour travailler ensemble », nous indiquait ce matin Carlos Ghosn, président de Renault. L'enjeu pour Renault est simple, « produire d'ici à 2012 un véhicule électrique au design original en série. » Avec comme ambition affichée d'être « le premier à produire un véhicule électrique de masse. »

Problème, comment assurer une autonomie au-delà des 160 Km actuels ? Le partenariat entre EDF et les constructeurs porte précisément sur ce point et passe par le développement de batteries plus performantes (qui seront produites à Flins) et la mise en place d'infrastructures nécessaire au déploiement des VE à grande échelle : station services dédiées, bornes de recharge rapide, point d'échange de batteries amovibles, toutes les pistes sont explorées. Avec en préliminaires, comme le précise Pierre Gadonneix une nécessaire normalisation des technologies,du cadre juridqiue, l'aide des collectivités territoriales, mais aussi comme conditions nécessaire « que la fiscalité ne plombe pas l'électricité ».
Comme le rappelait Carlos Ghosn, une étude du MIT prévoit qu'en 2016 il circulera 10 millions de voitures électriques, dont 2 millions en Europe. Pour avancer au plus vite, Renault, EDF et PSA ouvrent la porte à d'autres intervenants afin d'accélérer la mise en place d'un cadre normé pour l'essor de la voiture électrique.

Fabrice Frossard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS