EDF s'associerait à Trimet pour reprendre deux sites de Rio Tinto en France

Le projet de reprise des deux sites français d'aluminium de Rio Tinto à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) inclut EDF aux côtés du groupe allemend Trimet qui en serait l'actionnaire majoritaire, a indiqué le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Partager

EDF s'associerait à Trimet pour reprendre deux sites de Rio Tinto en France

Alors que Rio Tinto justifie la cession de son site de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) par la fin de son contrat de fourniture d'éléctricité à tarif préférentiel, EDF s'associerait au groupe allemand Trimet pour reprendre les deux sites. C'est ce qu'a indiqué le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à l'Assemblée nationale ce jeudi 13 juin.

Participations contre tarif préférentiel de l'énergie

"Une négociation est engagée pour nous permettre de reconstituer un Péchiney franco-allemand", a déclaré Arnaud Montebourg à l'Assemblée nationale. Pour rappel, le groupe français Péchiney avait été racheté en 2003 par le canadien Alcan, lui même racheté par Rio Tinto en 2007.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le groupe allemand Trimet, le repreneur potentiel, "pourrait devenir (...) l'actionnaire majoritaire de Saint-Jean-de-Maurienne et Castelsarrasin en association avec EDF, dans un partenariat qui a déjà existé dans l'usine d'aluminium (de) Dunkerque entre Rio Tinto et EDF", a poursuivi Arnaud Montebourg, en réponse à une question d'un député (RRDP) du Tarn-et-Garonne, confirmant partiellement une information publiée ce jeudi dans Les Echos.

Selon le quotidien, EDF pourrait vendre son électricité à un tarif préférentiel à l'usine d'aluminium de Saint-Jean-de-Maurienne et se ferait payer la différence avec les prix de marché sous forme d'actions. Bénéficier d'une électricité bon marché est en effet essentiel pour les producteurs d'aluminium qui produisent le métal blanc par électrolyse de l'alumine (tirée du minerai de bauxite).

Un accord attendu pour la fin du mois de juin

Toujours selon Les Echos, EDF, qui pourrait acéquir jusqu'à 40% de la nouvelle société propriétaires des deux usines, proposerait de livrer son courant entre 25 et 30 euros le mégawattheure. L'actuel contrat de fourniture d'électricité liant EDF et l'usine arrive à échéance en mars 2014. Les discussions avec Trimet "progressent favorablement" et le ministère du Redressement productif espèrerait arriver à un accord avant la fin du mois de juin.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS