L'Usine Energie

EDF reste en lice pour le projet nucléaire Angra 3 au Brésil

, , , ,

Publié le , mis à jour le 24/10/2019 À 06H54

EDF reste candidat pour reprendre le chantier de la centrale nucléaire Angra 3 au Brésil. Le 22 octobre, le patron d'Electronuclear a indiqué qu'un appel d'offres serait lancé dès 2019.

EDF reste en lice pour le projet nucléaire Angra 3 au Brésil
Lancé dans les années 1980, le chantier de la centrale nucléaire Angra 3 a été interrompu en 2015.
© Mike Peel (www.mikepeel.net) / CC BY-SA 4.0

Le groupe français EDF, avec sa division Framatome, reste en lice aux côtés du chinois CNNC et du russe Rosatom pour le chantier de la centrale nucléaire Angra 3 au Brésil, a déclaré à Reuters le président de la compagnie publique brésilienne Electronuclear. Lors d'un entretien mardi 22 octobre, Leonam dos Santos Guimaraes a confirmé qu'Electronuclear lancerait un appel d'offres d'ici fin 2019 pour relancer le chantier avec un partenaire privé.

Un chantier lancé dans les années 1980

Lancé dans les années 1980, à quelque 200 kilomètres de Rio de Janeiro, le chantier Angra 3 a connu des débuts balbutiants en raison des difficultés économiques du pays avant d'être rouvert en 2010. Les travaux ont été stoppés en 2015 par un scandale de corruption, qui avait alors pénalisé Areva.

"Nous recherchons un partenaire international pour investir dans Angra 3 et ce partenaire détiendra une part minoritaire dans la centrale à vie", souligne le président d'Electronuclear. Il évalue à 15 milliards de réais supplémentaires (3,7 milliards de dollars) le coût des travaux à réaliser.*

Le Brésil espère démarrer la production en 2025

La compagnie publique a sondé en juin dix partenaires potentiels. Sept ont répondu favorablement et trois se montrent particulièrement intéressés, a-t-il précisé, citant EDF, CNCC et Rosatom.

Le chantier Angra 3 est avancé à 70% et 80% des équipements nécessaires à l'assemblage du réacteur ont été achetés, selon Guimaraes. L'État brésilien espère entamer la production à Angra 3 en 2025, avec une commercialisation de l'énergie en 2026.

La filière nucléaire - Angra 1 (1984) et Angra 2 (2001) - fournit aujourd'hui 3% de l'électricité au Brésil. Le président Jair Bolsonaro s'est engagé à augmenter sensiblement cette proportion.

Avec Reuters (Anthony Boadle et Luciano Costa, Bureau de Paris pour la version française)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte