EDF Renouvelables s’attaque à l’éolien offshore américain… mais pas seul

EDF Renouvelables s’allie à Shell dans une co-entreprise Atlantic Shores Offshore Wind pour attaquer le marché de l’éolien en mer américain. En commençant par l’Est.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF Renouvelables s’attaque à l’éolien offshore américain… mais pas seul

Impossible d’y aller seul. Comme en France, l’éolien offshore n’est qu’émergent aux Etats-Unis. Et comme en France, il faut partager les risques. Même pour EDF, pourtant implanté aux Etats-Unis depuis plus de 30 ans et qui maîtrise parfaitement le marchés des énergies renouvelables. Sa filiale EDF Renewables y dispose déjà de 3,9 GW de capacités installées (dont 85% d’éolien terrestre) qui produisent plus de 9 TWh par an.

C’est "la deuxième plus ancienne société d’éolien aux US", rappelait à l’Usine Nouvelle il y a quelques semaines Tristan Grimberg, PDG EDF Renewables in North America. Elle s’est développée grâce à une acquisition en 2002, construit 1GW par an et compte bien profiter à plein des crédit d’impôt prévus par la loi américaine. Valables jusqu'en 2020, ils permettent de "produire de l’énergie éolienne entre 10 et 20 $ du MWh dans les conditions les plus extrêmement favorables, et dans les moins favorables 40/60$ le MWh", explique Tristan Grimberg. C'est donc le boom outre-Atlantique pour en tirer le meilleur parti.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une coentreprise EDF-Shell

Les conditions favorables, on les trouve dans les grandes plaines du Texas. Les moins favorables sur les côtes, notamment à l’Est autour de l’état de New-York, où le foncier est très contraint. Alors les opérateurs commencent à regarder plus loin, du côté de la mer. Mais l’Atlantique n’est pas la mer du Nord, comme les Français le savent bien. La rentabilité des parcs n’est pas si évidente. Alors comme chez nous, des alliances et des consortiums s’organisent.

EDF Renouvelables (ex. Energies nouvelles) en Amérique du Nord ne déroge pas à la règle. La filiale vient d’annoncer la création avec Shell, présentant dans l’éolien aux US depuis 2001, d’une co-entreprise, Atlantic Shores Offshore Wind, LLC, détenue à parité. Elle a pour objectif le développement du site dit OCS-0499, situé dans la zone d’énergie éolienne du New Jersey (WEA), dans le cadre d’un bail délivré par les autorités fédérales américaines, explique un communiqué. Le site, d’une superficie de 74 200 hectares, est situé à près de 13 kilomètres au large d’Atlantic City. Il présente un potentiel de 2,5 GW, soit de quoi alimenter un million de foyers. La co-entreprise pourrait mettre en service les parcs éoliens à horizon 2020.

1 Commentaire

EDF Renouvelables s’attaque à l’éolien offshore américain… mais pas seul

giantpanda
22/12/2018 10h:01

A savoir si cette débauche d'activité l'étranger se fait au détriment du consommateur français.

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS