EDF renonce à ses objectifs 2020 et 2021

PARIS (Reuters) - Confronté aux retombées de la crise du coronavirus, EDF a annoncé mardi qu'il allait renoncer à ses objectifs financiers pour 2020 et 2021.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF renonce à ses objectifs 2020 et 2021
Confronté aux retombées de la crise du coronavirus, EDF a annoncé mardi qu'il allait renoncer à ses objectifs financiers pour 2020 et 2021. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Dans un très bref communiqué, le groupe énergétique français a également annoncé le retrait de son objectif d'atteindre un "seuil bas de la fourchette l'Ebitda de 17,5 milliards d'euros".

Lors de la présentation de ses résultats annuels, le groupe avait dit viser pour 2020 un bénéfice avant impôts, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) compris entre 17,5 et 18,0 milliards d'euros, à périmètre et change constants, après 16,7 milliards en 2019.

"Les perturbations économiques provoquées par l'actuelle crise sanitaire induisent une baisse de la demande d'électricité ainsi que des répercussions importantes sur de nombreuses activités du groupe, notamment la production nucléaire (...) les chantiers, et les services", dit EDF.

EDF, dont l'Etat détient 83,6% du capital, exploite les 58 centrales nucléaires françaises qui représentent près de 75% des besoins en électricité du pays.

A 10h12, le titre progressait toutefois de 1,35% à 8,114 euros, surperformant nettement l'indice SBF 120 (0,4%).

(Bate Felix, version française Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS