EDF remet son rapport complémentaire sur la sûreté

PARIS (Reuters) - EDF a annoncé vendredi avoir remis à l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) les évaluations complémentaires de sûreté pour son parc de production effectuées à la demande du gouvernement français après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon.

Partager

Le groupe nucléaire a remis à l'ASN ses 19 rapports d'évaluations complémentaires de sûreté pour ses sites nucléaires en exploitation et en construction, intégrant les futurs réacteurs EPR.

"Ces analyses témoignent en premier lieu d'un bon niveau de sûreté sur l'ensemble du parc nucléaire d'EDF", indique le groupe nucléaire dans un communiqué.

Ces examens visent à s'assurer des marges de sûreté des installations face aux risques de séisme et d'inondation, à la perte simultanée de la source de refroidissement et des alimentations électriques, aux conséquences en cas d'accidents graves, et aux règles appliquées dans le domaine de la sous-traitance.

Effectuées pour l'ensemble d'un site, ces évaluations menées par plus de 300 ingénieurs d'EDF consistent à prendre en compte des situations extrêmes qui dépasseraient celles prises en compte lors de la conception des installations nucléaires et des réexamens de sûreté successifs, précise l'électricien.

A l'issue de l'instruction par l'ASN fin 2011, EDF élaborera un plan d'action qui s'étalera sur plusieurs années, comprenant à la fois les études complémentaires et les modifications décidées.

Alexandre Boksenbaum-Granier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS