EDF promu capitaine de la filière nucléaire

Nicolas Sarkozy a tranché : Henri Proglio va devenir le chef de file du nucléaire français. Le PDG d'EDF l'emporte définitivement sur sa grande rivale Anne Lauvergeon, la patronne d'Areva.

Partager

EDF promu capitaine de la filière nucléaire

L'Elysée a décidé de réorganiser la filière nucléaire tricolore en confiant un rôle central à EDF et en le rapprochant de son frère ennemi Areva. La décision a été annoncée sur le site présidentiel mardi soir, après une réunion du conseil de politique nucléaire.

C'est donc après plus de deux mois de suspense, que le gouvernement a publié une version de synthèse du rapport Roussely d'une vingtaine de pages. Remise le 11 mai au Président de la République, la version initiale avait été classée "secret défense" par l'Elysée, compte tenu des éléments consacrés au nucléaire militaire.

Suite aux revers essuyés à l'étranger par le nucléaire civil français, le texte de synthèse détaille un ensemble de 15 mesures préconisées par le rapport. Trois sont considérées comme des mesures d'urgence. Les autres sont d'ordre structurel. Parmi celles-ci, la création d'une société de service chargée d'identifier les besoins des clients dans le domaine du nucléaire et la création d'un secrétariat général ou d'un ministère de l'énergie qui rassemblera toutes les compétences en la matière. Des dissensions entre Areva et EDF avaient éclaté au grand jour après l'échec d'Abou Dhabi en décembre dernier, quand Areva, EDF, GDF Suez et Total avaient perdu un contrat géant de 20 milliards de dollars.

EDF pourrait devenir l'un des premiers actionnaires d'Areva

Anne Lauvergeon obtiendra l’augmentation de capital qu’elle demandait depuis belle lurette. Mais elle devra accepter l’entrée dans son giron d’EDF. En effet, « un accord de partenariat stratégique entre EDF et Areva couvrant l'ensemble de leurs domaines d'activité d'intérêt commun sera mis en place », selon le communiqué de l'Elysée. Dans ce cadre, EDF pourrait prendre une participation au capital d'Areva, qui sera augmenté d'ici la fin de l'année à hauteur de 15%. On parle de 10% pour EDF. Un virage historique pour le groupe nucléaire présidé par Anne Lauvergeon.

L’opération devrait permettre l’entrée d’actionnaires minoritaires déjà pressentis de longue date. Des "négociations ont d'ores et déjà été engagées" avec des investisseurs industriels et financiers. Cette augmentation du capital d'Areva "sera ouverte à ceux des partenaires qui sont prêts à entrer et avec lesquels nous travaillons déjà depuis longtemps", a dit Christine Lagarde sur RTL. Cités : "Mitsubishi, qui est un partenaire de longue date d'Areva, qui est prêt", ainsi que "des investisseurs du Golfe, le Qatar, le Koweït, qui sont là aussi en négociations", a-t-elle ajouté.

Export

A l'export, EDF et Areva devront mettre en place, en fonction des besoins des clients, une organisation qui s'appuiera sur les compétences d'exploitant et d'architecte-ensemblier d'EDF. Cet accord "non exclusif" ne remet "toutefois pas en cause la capacité des deux entreprises à coopérer avec d'autres industriels du secteur".

Le rapport de synthèse prône en effet une diversification de l'offre française à l'international, afin de tirer les leçons de l'échec d'Abu Dhabi. L'EPR s’était révélé bien trop cher et surdimensionné comparé au réacteur coréen de 1400 mégawatts. Conscient du problème, Areva a d'ores et déjà engagé le développement de l'Atmea, un réacteur de moyenne puissance spécialement destiné aux pays émergents avec le Japonais Mitsubishi. Le discours du gouvernement ne pourra que favoriser la concrétisation du partenariat à l'étude entre GDF Suez et Areva sur l'Atmea.

Amont

"A l'amont du cycle, cet accord visera à conforter la sécurité et la compétitivité de l'approvisionnement en combustible", a indiqué l'Elysée. Cette réorganisation pourrait également se doubler d'un volet minier. Afin de renforcer les capacités françaises d'approvisionnement en métaux stratégiques, des partenariats industriels avec l'activité minière d'Areva seront examinés, a indiqué l'Elysée. Une dimension capitalistique n'est clairement pas exclue.

En début d'année, la tension était montée d'un cran entre Areva et EDF à propos de contrats de recyclage et d'enrichissement d'uranium. Le Premier ministre François Fillon avait alors dû intervenir en convoquant les deux patrons à Matignon, Nicolas Sarkozy s'était engagé à "mettre de l'ordre" dans la filière.

Renaissance du nucléaire civil


La synthèse du rapport Roussely évoque la "renaissance" du nucléaire civil, qui "se traduira probablement par la mise en chantier d'environ 250 nouvelles centrales d'ici vingt ans". Pour cela, la "filière française doit donc s'adapter" et les "entreprises du secteur ont à faire de considérables efforts d'amélioration de leur offre face aux autres géants du secteur".

D'où trois mesures d'urgence pour remédier aux gros retards pris par les chantiers EPR de Flamanville en France et d'Olkiluoto en Finlande. Pour renforcer la compétitivité du nucléaire civil français, le rapport de synthèse évoque en outre la possibilité de "planifier une hausse modérée mais régulière des tarifs de l'électricité". Une mesure sensible. Autres mesures préconisées par le rapport : la poursuite de "l'optimisation de l'EPR", la création d'un "campus du nucléaire" et un soutien à l'extension de la durée de fonctionnement des centrales à 60 ans. D'autres mesures sont plus légères comme la création d'un portail web dédié au nucléaire et l'établissement d'une charte fixant les conditions de travail dans le nucléaire.

Last but not least, GDF Suez semble avoir été oublié : le rapport ne fait aucune mention parmi les "leaders" de la filière française du gazier, qui ambitionne pourtant de se renforcer dans le nucléaire civil.

Lire la synthèse

ANA LUTZKY

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS