EDF poursuit son offensive en Espagne

Faute d'avoir réussi son attaque frontale contre Iberdrola, EDF contourne sa cible en lançant une double OPA avec son partenaire espagnol ACS.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF poursuit son offensive en Espagne
L'histoire n'en finit pas. Depuis plusieurs mois le groupe de Pierre Gadonneix, allié au groupe de BTP ACS, tente sans succès de prendre le contrôle de son homologue espagnol Iberdrola. Selon le Wall Street Journal (WSJ), EDF et ACS seraient aujourd'hui prêts à investir 100 milliards d'euros, plus la récupération de 34 milliards d'euros de dettes, pour modifier le paysage énergétique outre-Pyrénées. Pour ce faire, cette somme servirait selon le quotidien à réaliser deux OPA parallèles sur les énergéticiens Iberdrola et Union Fenosa. Dans le scénario évoqué par le Wall Street Journal, EDF réaliserait une OPA sur Union Fenosa, dont ACS est actionnaire à hauteur de 45%.
Ce dernier, actionnaire à hauteur de 7,7% d'Iberdrola, lancerait une OPA sur le groupe afin d'en prendre le contrôle. Dans un second temps, ACS lancerait un démantèlement d'Iberdrola en cédant une partie de l'entreprise à EDF.
Tout aussi hypothétique, un second scénario présenté cette fois par le quotidien britannique The Times, met l'énergéticien allemand EON dans la boucle. Ce dernier, après son échec sur le groupe énergétique Endesa il y a deux ans, pourrait présenter une contre offre, si EDF et ACS ouvrent le feu. Dans cette hypothèse, EON démantèlerait lui aussi Iberdrola une fois la prise de contrôle effective.

Iberdrola épuise tous les recours pour résister

De son côté, Iberdrola résiste de toutes ses forces à ces tentatives qui auraient à terme pour conséquence la disparition du numero 2 espagnol de l'énergie. Le vice-président de la société, Juan Luis Arregui, s'était dit prêt à se battre jusqu'à « son dernier souffle » pour éviter le démantèlement. Pour contrer la première tentative de prise de contrôle par le couple ACS/EDF, Iberdrola avait saisi la Commission Nationale de l'Energie (CNE) en lui demandant de bloquer l'offensive en limitant à 10% la participation d'ACS-EDF dans son capital. Le 18 mars dernier, le groupe a porté plainte devant la Commission européenne contre l'Etat français accusé d'avoir versé 5 milliards d'euros d'aides publiques indues à EDF.
Une plainte qui s'ajoutait à celle déposée peu avant devant cette même Commission européenne, arguant cette fois de la participation majoritaire (84,8%) de l'Etat Français dans EDF comme « d'une protection illégale » contre une éventuelle OPA. Pour faire bonne mesure, Iberdrola tente aussi de se rapprocher de son compatriote Gas Natural pour forger une alliance défensive.
Une alliance d'autant plus nécessaire que pour s'implanter en Espagne, EDF est prête à mettre tous les atouts de son côté. Récemment, le groupe aurait proposé des centrales nucléaires en France contre une prise de participation de 15 à 18% dans Iberdrola. Une information parue dans la presse espagnole suite à une entrevue entre Nicolas Sarkozy et le chef du gouvernement espagnol Jose Luis Zapatero le 14 mars dernier, mais non confirmée par le géant français. Pour EDF, Iberdrola, leader dans les énergies renouvelables, lui permettrait à la fois de consolider ses positions européennes, mais aussi de renforcer son offre dans le secteur de ces énergies alternatives.

Fabrice Frossard

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS