Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

EDF investit plus de deux milliards d'euros à Chooz et Revin

, , , ,

Publié le

Pour rénover et allonger la durée de vie de ses deux principales infrastructures ardennaises, le groupe EDF va injecter plus de deux milliards d'euros, d'ici 2025, sur ses sites de Chooz et Revin (Ardennes). Soit dix ans de travaux.

EDF investit plus de deux milliards d'euros à Chooz et Revin © Pymouss - Wikimédia Commons

Voilà qui va donner un sacré coup de fouet économique à un territoire qui compte un taux élevé de chômage (13,3 %) et reste fragilisé par de nombreux plans sociaux. Le Groupe EDF a annoncé lors d'une réunion tenue le 12 décembre à la Chambre de commerce et d'industrie des Ardennes la réalisation d'importants chantiers sur ses deux principaux outils de production dans le département. Ces travaux concerneront, dès l'année 2014, le groupe d'exploitation hydraulique de Revin (Ardennes) et dans les prochaines années la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes). Ce sont plus de deux milliards d'euros qui vont ainsi être injectés sur ces deux sites au cours de la prochaine décennie.

La station de transfert d'énergie par pompage de Revin qui permet d'équilibrer la puissance du réseau électrique grâce à la présence de deux bassins (Les Marquisades et Whitaker) va subir une révision générale et connaître une optimisation et une modernisation de ses moyens à partir de juin 2014.

Avec un programme d'ouvrages copieux qui s'étalera jusqu'en 2019. Au menu : le changement de quatre turbines-pompes hydrauliques, la rénovation de quatre alternateurs plus des travaux de maintenance sur les deux bassins. Une quarantaine d'entreprises de tous les corps de métiers (logistique, mécanique, électricité, soudage, montage, chaudronnerie...) seront concernées. Soit 250 salariés au moment le plus fort de cette opération. "Cette usine mise en service en 1976 et qui emploie 35 salariés va prendre un sacré coup de jeune. Sa durée de vie sera ainsi allongée de 40 ans" précise Fabrice Amalric, son directeur depuis 2010.

Maintenance, sûreté et Grand-Carénage à Chooz

Même objectif pour le parc nucléaire de Chooz où le planning est encore plus dense. Quatre volets ont d'ores et déjà été retenus. Primo, 34 millions d'euros seront destinés jusqu'en 2030 à des travaux tertiaires (peinture, génie civile, construction de bâtiments). Secondo, 700 millions d'euros seront consacrés à des travaux de sûreté, - baptisés "post-Fukushima" - et destinés à renforcer et à protéger la centrale contre les agressions externes (séisme, inondation...). Tertio, 35 millions par an seront investis pour des actions courantes d'entretien. Enfin, 1,4 milliard d’euros concerneront le cadre du Grand-Carénage (2018-2020), destiné à étirer la durée de vie de la centrale nucléaire à 60 ans.

Dans les Ardennes, c'est déjà la mobilisation générale pour que les PME locales bénéficient auprès des grands donneurs d'ordre d'un maximum de retombées sur ces deux programmes. De solutions d'accompagnement sont d'ailleurs proposées par EDF aux entreprises, afin qu'elles obtiennent habilitation ou parrainage pour pouvoir répondre aux appels d'offres.

Pascal Remy
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle