EDF investit 54 millions d'euros pour la centrale nucléaire de Chooz

EDF consacre 54 millions d'euros à l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes) pour améliorer la sûreté du site.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

EDF investit 54 millions d'euros pour la centrale nucléaire de Chooz
L'unité de production n°2 réouvrira en août.

54 millions d'euros. Telle est l'enveloppe financière dégagée par EDF pour sa visite décennale de l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Chooz qui sera arrêtée, à cet effet, le vendredi 15 mars 2019 pour un moment clé dans la vie de cet équipement.

Cet arrêt hors-normes apportera des améliorations supplémentaires en matière de sûreté. À ce titre, outre le renouvellement du combustible, plus de 20 000 activités dont trois examens réglementaires propres à la visite décennale sont prévues durant un peu plus de quatre mois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Trois interventions principales

Primo, le contrôle de la cuve à l’aide d’un matériel appelé "machine d’inspection en service" (MIS). Ce robot, commandé à distance à l’aide de câbles de fibre optique, permet de scruter chaque centimètre carré de la cuve du réacteur.

Secondo, l’épreuve hydraulique du circuit primaire qui a pour but de vérifier son étanchéité en montant la pression du circuit de 155 bars à 200 bars.

Tertio, l’épreuve enceinte du bâtiment réacteur qui consiste à augmenter la pression à 3,8 bars dans le bâtiment afin de contrôler sa résistance et son étanchéité.

Ces différentes interventions destinées à poursuivre la maintenance et effectuer des modifications matérielles mobiliseront plus de 2.300 intervenants d’entreprises partenaires, travaillant en étroite collaboration avec les 765 salariés EDF de la centrale de Chooz. Les 120 entreprises dont cinq implantées dans les Ardennes sollicitées sur les chantiers, sont des partenaires mandatées par le Centre Nucléaire de Production d'Electricité.

L'unité de production n°2 réouvrira en août

La préparation des chantiers majeurs est en cours depuis plus de deux ans, mettant en commun le travail des salariés de la centrale de Chooz et de nombreuses autres entités du groupe EDF (ingénierie, logistique, immobilier, formation, etc.).

C’est à l’issue de toutes ces nombreuses opérations de contrôle et de maintenance approfondies que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) statuera sur la poursuite de l’exploitation pour les 10 prochaines années.

L’unité de production n°2 devrait redémarrer d’ici le mois d’août. L’unité de production n°1 est, quant à elle, à disposition du réseau électrique national.

En 2018, la centrale nucléaire de Chooz qui emploie 800 salariés et 200 prestataires permanents a produit 21,6 TW/h et passé 2,1 millions d'euros de commandes avec des entreprises ardennaises.

Pascal Remy

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS