EDF injectera 75 millions d’euros dans Photowatt

Sans surprise, le tribunal de commerce de Vienne (Isère) a retenu l’offre présentée par EDF pour la reprise du fabricant de cellules photovoltaïques Photowatt International. Mais le projet industriel de relance de cette activité reste à construire.

Partager

EDF injectera 75 millions d’euros dans Photowatt

Seul en lice pour la reprise de Photowatt, EDF va reprendre 355 de ses salariés. Les 70 autres seront reclassés dans un rayon de 60 km autour du siège de l’entreprise à Bourgoin-Jallieu (Isère) dans l’une des deux filiales de l’électricien, EDF SA ou ERDF. Filiale du groupe canadien ATS, Photowatt avait été placé en redressement judiciaire en novembre 2011.

Le groupe public qui sera aux commandes du fabricant de cellules photovoltaïques dès le 1er mars s’est engagé par ailleurs à injecter immédiatement 75 millions d’euros pour sécuriser le projet industriel, ce qui est, pour le président du tribunal de commerce, Pierre Sibut, "une très bonne nouvelle tant au niveau social qu’économique".

Mais ce projet industriel reste à construire. "EDF, qui n’a pas vocation à construire des panneaux photovoltaïques, mais à produire de l’électricité, va devoir s’appuyer sur un industriel important", a précisé Pierre Sibut, qui confirme ainsi les craintes émises par les représentants des salariés, soucieux de la construction à long terme d’une filière dans la technologie de l’hétérojonction. Le nom du fabricant de semi-conducteurs ST Microelectronics est souvent évoqué pour apporter son savoir-faire à la relance industrielle de Photowatt.

L’électricien français prévoit également de prendre le contrôle total du consortium PV Alliance. Le CEA qui avait participé en 2007, à hauteur de 20 %, à la création de cette structure spécialisée dans le développement de cellules à haut rendement conserverait des liens, non capitalistiques, avec PV Alliance.

Le projet de reprise de Photowatt avait été annoncé le 10 février, au lendemain de l’annonce faite par le président de la République, Nicolas Sarkozy, qui s’était déplacé sur le site de l’entreprise iséroise le 14 février. Deux autres offres de reprise avaient été déposées mais n’avaient pas été retenues, faute de garanties sur le carnet de commandes.

Vincent Charbonnier (Loire)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS