Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

EDF et Total négocient la vente du terminal méthanier de Dunkerque à deux consortiums

, , , ,

Publié le , mis à jour le 02/07/2018 À 07H04

EDF a annoncé le 29 juin vouloir céder sa participation dans Dunkerque LNG, propriétaire et exploitant du terminal méthanier de Dunkerque. L'électricien français est entré en négociations exclusives avec deux consortiums. Le groupe gazier belge Fluxys devrait prendre le contrôle de Dunkerque LNG à l'issue de l'opération.

EDF et Total négocient la vente du terminal méthanier de Dunkerque à deux consortiums
EDF a annoncé vouloir céder sa participation dans Dunkerque LNG.
© Pascal Guittet

EDF a annoncé le vendredi 29 juin être entré en négociations exclusives avec deux consortiums en vue de la cession de ses 65,01% de Dunkerque LNG, propriétaire et exploitant du terminal méthanier de Dunkerque, entré en service en janvier 2017.

L'électricien précise dans un communiqué que la valeur d'entreprise moyenne de 100% de Dunkerque LNG atteint 2,4 milliards d'euros.

Un consortium composé de Fluxys, AXA Investment Managers-Real Assets, pour ses clients, et Crédit Agricole Assurances s'est engagé à acquérir 31% et un groupe d'investisseurs coréens à prendre 34,01%, ajoute EDF.

Cette opération permettra au groupe gazier belge Fluxys, déjà actionnaire de Dunkerque LNG à hauteur de 25%, avec le soutien d'Axa IM-Real Assets et Crédit Agricole Assurances, de prendre le contrôle et de consolider Dunkerque LNG dans le cadre de sa stratégie de croissance globale dans les infrastructures gazières, ajoute EDF.

Total veut céder sa participation

Parallèlement, dans un communiqué distinct, Total a annoncé être entré en négociations pour un accord de cession de sa participation de 9,99% avec les deux consortiums. "Le groupe conservera une capacité de regazéification dans le terminal d'environ 1,5 million de tonnes par an", précise Total.

Une fois la transactions finalisée, le consortium dont fait partie Fluxys détiendra 35,76% du terminal, tandis que le second groupe d'investisseurs, composé des coréens Samsung Securities, IBK Securities et Hanwha Investment & Securities en aura 39,24%, souligne le groupe pétrolier.

EDF ajoute qu'il vise une réalisation effective de la transaction au deuxième semestre 2018, Total précisant qu'il s'attend à une clôture de sa transaction au troisième trimestre.

 

Avec Reuters (Cyril Altmeyer, édité par Wilfrid Exbrayat)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle