Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

EDF et la SNCF, entreprises les plus attirantes pour les cadres

, ,

Publié le

baromètre EDF reste en 2014 la plus attirante des entreprises pour les cadres. En période de crise, ces derniers estiment que les entreprises publiques demeurent des "valeurs sûres", selon un baromètre Viavoice pour Le Figaro/France Inter/HEC publié ce lundi 2 juin. La SNCF est deuxième, juste devant Total, Airbus Group et Google.

EDF et la SNCF, entreprises les plus attirantes pour les cadres © Victor1558 - Flickr - C.C.

Les entreprises citées

Après avoir décroché la première place l'an dernier, EDF conserve pour l'année 2014 son titre d'entreprise la plus attirante pour les cadres. Plus généralement, ces derniers estiment que les entreprises publiques demeurent des "valeurs sûres", selon un baromètre Viavoice pour Le Figaro/France Inter/HEC publié ce lundi 2 juin.

"Pour la deuxième année consécutive, l'électricien français est situé en tête des entreprises les plus attractives auprès des cadres : 16 % déclarent spontanément souhaiter y travailler au cours des années à venir, bien devant des groupes internationaux à fort potentiel tels que Total (9 %), Airbus Group (7 %) ou Google (6 %), pourtant également appréciés", note ce sondage.

La SNCF en deuxième position

Juste derrière EDF, détenue à 84% par l'Etat, la SNCF, établissement public, est spontanément citée par 10% des sondés. "Le secteur public demeure ainsi une valeur sûre professionnellement, particulièrement en période de perspectives économiques jugées moroses ou incertaines", commentent les auteurs du baromètre.

Ils notent aussi qu'un secteur en particulier s'attire cette année encore les suffrages des cadres, l'énergie, "très compétitif et fortement présent à l'international", avec "de bonnes perspectives".

"Amélioration notable" du moral des cadres

Le baromètre qui sonde le moral des cadres relève une "amélioration notable" sur ce plan, liée à une "baisse des inquiétudes en matière d'emploi". Gagnant cinq points, le baromètre de leur moral s'établit à -38 revenant son niveau de mars.

Les cadres sont en effet "moins nombreux à craindre une hausse du chômage pour les mois à venir (55 %d'entre eux pensent qu'il augmentera, en baisse de 10 points sur un mois)."

Ils s'inquiètent aussi moins pour leurs finances: "seulement 36 % des cadres redoutent une dégradation de leurs finances, en baisse de 7 points. À l'inverse, ils sont 16 % à penser que celles-ci s'amélioreront au cours des mois qui viennent, et 47 % quelles resteront stationnaires". Néanmoins pour 51% de ces cadres, globalement le niveau de vie en France "se dégradera" dans l'année venir.

Sondage effectué en ligne du 13 au 19 mai auprès d'un échantillon de 400 personnes, représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine, suivant la méthode des quotas.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle